Découvrez les musées municipaux
Toute l'offre culturelle


  • L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.
  • Site internet du Conservatoire et Jardin botaniques


  • Le FMAC a pour missions de développer la présence de l’art dans l’espace public et de soutenir les artistes actifs et actives à Genève. Le FMAC gère la Médiathèque, un espace de consultation et de diffusion d’une collection dédiée à l'art vidéo. Le FMAC Mobile, par ses actions de médiation, favorise l’intérêt et la compréhension des publics pour le domaine de l’art contemporain.
  • Page web du Fonds municipal d’art contemporain


  • Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.
  • Site internet du Musée Ariana


  • Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque et ses ateliers de restauration.
  • Site internet des Musées d'art et d'histoire


  • Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.
  • Site internet du Musée d'ethnographie


  • Le Muséum d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.
  • Site internet du Muséum d'histoire naturelle
    Site internet du Musée d'histoire des sciences

Langenthal revisité

Musée Ariana
23 May 2012  25 November 2012

Dans le cadre de l’exposition consacrée à la manufacture de porcelaine de Langenthal, le Musée Ariana a convié cinq céramistes à porter en toute liberté leur regard d’artiste sur cette fabrique, à travers une œuvre créée pour l’occasion: Müller -b-, Margareta Daepp, Magdalena Gerber, Michèle Rochat, Paul Scott.

[Translate to English:] En 1990, la céramiste zurichoise Müller -b- (1953) a séjourné durant un mois dans la fabrique bernoise. A cette occasion elle a repris pour mieux les détourner les formes traditionnelles de la manufacture, en particulier les cafetières, qui appartiennent aujourd’hui à un monde révolu (le développement des machines à café a rendu cet ustensile désuet), pour en faire une installation sous le titre «Heisser Kaffee». L’artiste proposera une vision à plus large échelle de ce travail conceptuel.

C’est également sur la forme de la cafetière, en l’occurrence l’élégante cafetière à moka Landi des années 1940, que s’appuie Margareta Daepp (1959). Ici le contenant a disparu, ne reste de ce geste appartenant au passé plus que le contenu, le café odorant qui s’échappe dans une trajectoire parfaite du goulot de la cafetière pour remplir la tasse. C’est ce contenu qui devient objet, tout ce qui l’entoure – le rituel social du café pris en bonne compagnie comme la porcelaine de Langenthal – se sont comme évaporés.

Avec «Dschinn», Magdalena Gerber (1966) questionne de manière politico-poétique la disparition du savoir-faire artistique et artisanal dans la production de porcelaine suisse. Des empilements totémiques de vaisselle de Langenthal sont recouverts d’une mousse de porcelaine Bone China, qui émousse les contours des pièces, rappelant les cargaisons de porcelaine chinoise échouées en mer. Oscillant entre beauté et laideur, «Dschinn» met en relation rigueur industrielle et forme aléatoire dans des sculptures dont s’échappe un nuage transparent – un esprit de bouteille.

Michèle Rochat (1971) travaille depuis plusieurs années sur le décor céramique, tentant, par le biais de différents procédés, de révéler les objets du quotidien en renouvelant leur lecture. Elle prend ici pour point de départ une frise décorative d’un service de Langenthal, qu’elle agrandit de manière démesurée avant de la reproduire sur un lot d’assiettes; chaque exemplaire est dépositaire d’un fragment décoratif aléatoire qui ne prend sens que dans la juxtaposition de l’ensemble.

L’Anglais Paul Scott (1953) est le seul céramiste étranger du groupe. Pour le Musée Ariana, il réutilise des plats d’un service bleu et blanc de Langenthal déniché au marché aux puces de Genève. Il transfère par décalcomanie sur ces derniers des paysages composés des quatre centrales nucléaires de Suisse: Beznau, Gösgen, Mühleberg et Leibstadt, et d’éléments tirés de gravures anciennes, dans une juxtaposition critique et provocante, mêlant vision idyllique de la Suisse et réalité contemporaine.

Presse

Dossier de presse [pdf 2364 Ko]

Presse Mitteilung [pdf 1098 Ko]

Press kit [pdf 1056 Ko]

Commissariat

Anne-Claire Schumacher, conservatrice des collections

assistée de Ana Quintero Chatelanat, collaboratrice scientifique

 

Agenda