Découvrez les musées municipaux
Toute l'offre culturelle


  • L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.
  • Site internet du Conservatoire et Jardin botaniques


  • Le FMAC a pour missions de développer la présence de l’art dans l’espace public et de soutenir les artistes actifs et actives à Genève. Le FMAC gère la Médiathèque, un espace de consultation et de diffusion d’une collection dédiée à l'art vidéo. Le FMAC Mobile, par ses actions de médiation, favorise l’intérêt et la compréhension des publics pour le domaine de l’art contemporain.
  • Page web du Fonds municipal d’art contemporain


  • Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.
  • Site internet du Musée Ariana


  • Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque et ses ateliers de restauration.
  • Site internet des Musées d'art et d'histoire


  • Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.
  • Site internet du Musée d'ethnographie


  • Le Muséum d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.
  • Site internet du Muséum d'histoire naturelle
    Site internet du Musée d'histoire des sciences

Yoshimi Futamura - Arnold Annen

Musée Ariana
7 April 2011  28 August 2011

Si l'expression céramique de Yoshimi Futamura, céramiste japonaise résidant à Paris, est intimement liée aux forces de la nature, dans toute sa complexité, ses bouleversements, ses ruptures, le céramiste bernois Arnold Annen, lui, flirte depuis plusieurs années avec les limites physiques de la porcelaine, affinant au maximum les parois de ses récipients jusqu'à obtenir des formes épurées et tendues qui révèlent la blancheur immaculée et la translucidité extrême du biscuit de porcelaine.

[Translate to English:] Exposition présentée en parallèle à l'exposition "Mille et un bols" au Musée Ariana.

Yoshimi Futamura

Riche d’un solide bagage céramique traditionnel constitué auprès des maîtres japonais de Seto, Yoshimi Futamura complète sa formation à l’Ecole Duperré à Paris. C’est dans cette ville où elle s’est installée que la céramiste exilée a trouvé son identité et qu’elle a pu déployer pleinement sa créativité. Dans un travail personnel fort et exigeant, à la croisée des traditions, l’argile se fait l’écho du cosmos.

De son enfance dans la campagne japonaise, Yoshimi Futamura garde un émerveillement pour la beauté et la puissance de la nature, source de contemplation et d’inspiration. Elle n’a pas perdu aujourd’hui, dans le milieu urbain de la capitale française, ce lien essentiel qui la lie à la terre.

A partir de la forme primaire du bol, la céramiste développe un langage formel dans lequel l’argile, mue par une respiration vitale, enfle, se développe, se déchire et se replie sur elle-même. Vasques, cercles, disques ou bulbes s’inscrivent dans des ensembles ou se déclinent en séries. Les mélanges de grès, préparés par ses soins, recouverts parfois, telle une écorce, d’une pellicule de porcelaine, confèrent à ses sculptures une vibration et une densité essentielles.

Arnold Annen

Le cheminement céramique d'Arnold Annen est dense. De sa formation première de potier traditionnel jusqu'à l'épure des porcelaines blanches, son chemin traverse les frontières: Bernex, La Borne, Bizen, Amsterdam, Hambourg et enfin Bâle, et les maîtres: Martin Schneider, Jean-Claude de Crousaz, Pierre Mestre, maître Sakakibara pour n'en citer que quelques uns.

Depuis vingt ans, Arnold Annen se consacre exclusivement au plus noble des matériaux céramiques: la porcelaine, dont la blancheur et la luminosité changeante évoquent les glaciers de l'Oberland bernois qui le fascinent depuis son enfance. Dans une quête tranquille et opiniâtre, il n'a de cesse de repousser les limites physiques de la matière afin d'en révéler la translucidité, d'en éprouver la finesse qui frise la rupture.

Le matériau soigneusement sélectionné (un mélange de poudre de porcelaine de Limoges composé à son attention, qu'il mélange avec de l'eau de source de la Forêt Noire!) se met au service d'une exigence formelle: du petit bol hémisphérique à l'énorme cône, les formes primaires, tendues à l'extrême, sont animées d'éléments décoratifs: stries, picots, enfoncements ou déchirures.

Presse

Dossier de presse [pdf 3384 Ko]

Press kit [pdf 3337 Ko]

Commissariat

Anne-Claire Schumacher, conservatrice