Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Historique

Institution de la Ville de Genève fondée au XVIe siècle, abritant des collections inscrites au registre de l’UNESCO, la Bibliothèque de Genève est l’actrice incontournable de la transmission de ce patrimoine universel. Ses sites – Bastions, Centre d’iconographie, La Musicale, Musée Voltaire – constituent et perpétuent la mémoire documentaire de celles et ceux qui font Genève.

La salle de lecture Eugénie Droz aux Bastions

Au cœur d’une société numérique, elle accueille, guide et met en relation les personnes qui explorent ses ressources documentaires. Elle offre à tous les publics un accès gratuit à l’ensemble de ses collections et déploie une politique de médiation.

La Bibliothèque partage les valeurs éthiques des associations patrimoniales et travaille en coordination avec d’autres institutions régionales, nationales ou internationales : bibliothèques, universités, hautes écoles spécialisées, écoles secondaires, musées, archives, associations ou fondations.

Collecter, préserver, référencer

S’appuyant sur la richesse de son fonds ancien, elle accueille les productions présentes, patrimoine de demain tout en garantissant des collections de référence concernant ses deux pôles d’excellence: la Réforme calvinienne et les Lumières.

En charge du dépôt légal cantonal, elle affirme sa mission de collecte et de conservation des Genevensia. Ses fonds patrimoniaux – imprimés modernes et anciens, manuscrits, documents iconographiques, audiovisuels, affiches, cartes et plans, partitions ou documents numériques – une fois collectés sont traités, préservés et mis en valeur pour faciliter les études et la recherche.

Transmettre

En privilégiant un accès ouvert, la Bibliothèque de Genève préserve la nature de bien commun qui caractérise ses collections.

Face au foisonnement de l’offre numérique, elle propose des repères fiables et choisis, indépendants de critères marchands, afin d’identifier de nouveaux espaces de découverte.

Tout en veillant à offrir un accueil personnalisé dans des espaces confortables et dotés d’horaires d’ouverture larges, elle développe une programmation culturelle et une médiation numérique ancrées dans ses fonds documentaires. Dans ce cadre, elle privilégie toutes formes de coproductions.

Guider

Forte d’une équipe aux compétences multiples, la Bibliothèque de Genève offre des prestations facilitant la prise en main des outils de recherche. Elle encourage la recherche sur ses collections et s’y implique en partenariat avec les universitaires comme avec les spécialistes de la conservation des biens culturels.

Consciente de sa responsabilité sociale et culturelle pour que les fonds documentaires comme les ressources numériques passent de génération en génération, elle actualise ses méthodes. Elle suit les bonnes pratiques en matière d’archivage, notamment numérique, dans le respect des impératifs environnementaux.

Inventer

La Bibliothèque considère que chaque ressource documentaire, analogique ou numérique, constitue le maillon d’une chaîne de savoirs. Son action de médiation incite à l’appropriation critique, dans leur profondeur historique, des contenus qu’elle propose. C’est ainsi que la Bibliothèque développe les dispositions de tous et toutes à échanger, s’émouvoir, critiquer, imaginer ou inventer.