La revue électronique de l'Institut et Musée Voltaire
ISSN 1660-7643
       
         
       Eté 2004Accueil   IMV   Contact
           
       
           
  SOMMAIRE   Naissance de la Gazette des Délices      NUMEROS PRECEDENTS
         
 

Actualités de l'IMV
Naissance de la Gazette des Délices...
Voltaire nous écrit
Candide à Boston
Clin d'oeil
A propos du Voltaire assis de Houdon
A propos de ...
Guyétand, épigone...
Nouvelles du XVIIIème siècle
Publications
Liens
L'opéra au XVIIIème siècle


Tout le numéro en pdf  

inscrivez-vous à la
Gazette des Délices

 

C’est le jeudi 01er avril qu’a eu lieu, à la Bibliothèque de l’Institut Voltaire, le lancement officiel de la Gazette des Délices, première revue électronique consacrée aux sciences humaines à Genève. Une quarantaine de personnes se retrouvaient pour l’occasion autour de M. Patrice Mugny, conseiller administratif aux affaires culturelles.



M. Alain Jacquesson, directeur de la Bibliothèque Publique et Universitaire de Genève, faisait d’abord le point sur les périodiques électroniques. Nés au début des années 90, ils sont surtout le fait des communautés scientifiques, généralement très au fait des possibilités liées à l’informatique. Ils sont pourtant l’extension naturelle de nos collections papier et doivent concerner, à ce titre, tous les domaines du savoir.
Après une rapide présentation du contenu par le conservateur du lieu, M. Mugny a rappelé que la naissance de la Gazette des Délices s’inscrivait parfaitement dans les objectifs fixés par la Ville de Genève en matière de mise en valeur du patrimoine genevois. La matinée s’est achevée par un vin d’honneur auquel étaient conviés une délégation de la ville de Ferney-Voltaire conduite par son maire, M. Pierre-Etienne Duty, ainsi que tous les assistants.


Inauguration de l’exposition « Voltaire à l’opéra »

Le mardi 4 mai à 18h30 a eu lieu, dans le grand salon de l’Institut, le vernissage de l’exposition « Voltaire à l’opéra ». Après l’accueil des visiteurs par M. Jean-Charles Giroud, directeur adjoint de la BPU, M. Jacob a souhaité rendre hommage à l’œuvre de Jean Dupérier, musicien français installé à Genève et auteur d’un Zadig, créé à Paris en 1938. Des remerciements ont été adressés à Mme Renée Gros, veuve du musicien, qui a très aimablement prêté les dessins de son mari pour le décor de Zadig, et à M. Jacques Tchamkerten, responsable de la bibliothèque du conservatoire de Genève, dont la disponibilité et le sens de l’accueil ont été l’une des clés de la réussite de l’ensemble.



M. Patrice Mugny, conseiller administratif, a enfin rappelé que nous devions rester à l’écoute des valeurs transmises par notre patrimoine, et que l’héritage lyrique des écrits de Voltaire s’inscrivait précisément dans cet effort pour accéder à une « mémoire vive » de notre environnement culturel.

Paul Méfano aux Délices

Paul Méfano a présenté Micromégas, action lyrique en sept tableaux sur le texte de Voltaire, les jeudi 27 mai aux Délices et vendredi 28 mai à la salle des colonnes de la mairie de Ferney-Voltaire. Il a pu rappeler l’importance, dans son œuvre, de la notion de passage et s’est expliqué sur le choix des tessitures employées, de l’utilisation d’un synthétiseur et du rôle de la musique amplifiée, déterminant notamment pour la perception des cordes.



Alors qu’elle s’ouvre dans une atmosphère d’opéra bouffe (le compositeur a rappelé l’influence de Grétry, auquel il emprunte un motif), la partition produit, par la suite, des développements plus « inquiétants ». Paul Méfano a cité en exemple « l’air des ciseaux » et insisté sur la nécessité d’une parfaite « entente » instrumentale, laquelle requiert des moyens spécifiques tant au moment de l’orchestration elle-même qu’à celui du rendu par l’enregistrement.
Le compositeur a laissé tous ses manuscrits de travail à la bibliothèque des Délices, où ils peuvent être librement consultés.


Candide de Bernstein au théâtre Pitoëff

C’est sous la forme d’une réduction pour piano et douze chanteurs qu’a été proposé, les 15 et 16 mai derniers, un spectacle intitulé Les Tribulations musicales d’un Candide qui reprenait les principaux airs du Candide de Bernstein. Conduite par Rachel Székely, ancien professeur au Conservatoire, la petite troupe de chanteurs a permis au public de mieux se familiariser avec une œuvre a priori peu connue du répertoire. Les rôles principaux étaient tenus par Sylvie Pique, soprano (Cunégonde), Andrei Fuciec, ténor (Candide) et Richard Cole, baryton (Pangloss), tandis que la partie piano était assurée par Sylvie Koumrouyan. Notons à ce propos qu’Henri Rossi, maître de conférences en France, a développé le 17 juin, aux Délices, une très intéressante conférence sur l’œuvre de Bernstein. Il y a notamment explicité la notion de « croisement des genres » qui, selon lui, illustre parfaitement le parcours du musicien américain.


Le Parc Voltaire : cultivons notre jardin…

M. Christian Ferrazzino et M. Manuel Tornare, conseillers administratifs, ont organisé, le lundi 24 mai, une réunion publique intitulée Parc et Clos Voltaire. Il s’agissait d’envisager le développement du parc dans un futur proche (question de l’aire de jeu, premiers aménagements de l’espace entourant le Clos), mais également dans un avenir à plus long terme (possibilité de retrouver, lors de la reconfiguration du parc, les axes historiques qui étaient ceux du jardin de Voltaire).
Les échanges avec le public ont permis de dégager certaines priorités (sécurité des personnes, confort des habitants, respect de l’identité particulière du lieu) et de nourrir de sérieux espoirs quant à l’amélioration du cadre de vie des résidants du quartier.



Vers le haut

 
       
       
     
© IMV Genève | 01.07.2004