La revue électronique de l'Institut et Musée Voltaire
ISSN 1660-7643
       
         
       Hiver 2006 Accueil   IMV   Contact
           
   
           
  SOMMAIRE   Lyon, ville du livre      NUMEROS PRECEDENTS
           
 

Actualités de l'IMV
Arts, savoirs, mémoire au musée Rath
Voltaire nous écrit
Voltaire et Frédéric
Clin d'oeil
Portrait de Voltaire à l’âge de vingt-quatre ans : une nouvelle hypothèse
A propos de ...
Citer Voltaire dans le monde protestant lémanique du XIXe siècle: regards sur...
Nouvelles du XVIIIème siècle
Publications
Liens
Lyon, ville du livre


Tout le numéro en pdf  

inscrivez-vous à la
Gazette des Délices

 

S’il est une ville en France qui mérite d’être nommée la « ville du livre », c’est bien Lyon. Le livre y est en effet une tradition historique, qu’il s’agisse de sa fabrication, de sa conservation ou encore de sa diffusion. Nous vous proposons donc aujourd’hui un petit détour par la capitale des Gaules.

Commençons par nous rendre sur le site de l’Institut d’Histoire du Livre . D’entrée de jeu, on nous propose de nous rediriger sur une « base de 500 liens vers des sites web dans les domaines de l’histoire du livre, de l’écrit et des techniques graphiques ». L’Institut d’Histoire du Livre regroupe en fait diverses institutions impliquées dans le domaine du livre, à savoir : la Bibliothèque municipale de Lyon et le Musée de l’Imprimerie (patience, ami lecteur : nous nous y rendons), l’Ecole Nationale des Chartes, à Paris, l’Ecole nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques, plus connue sous son sigle (Enssib), et enfin l’ENS (Ecole normale supérieure), récemment installée à Lyon. Le site de l’IHL est sobre, et se présente plutôt comme un portail chargé de fournir au visiteur l’adresse qui lui manquait. Les « archives » sont encore un peu jeunes : mais l’Institut, il est vrai, ne date que de 2001 !

Le Musée de l’Imprimerie est, quant à lui, bien plus ancien. Situé dans un site exceptionnel, non loin des Cordeliers, il propose une exposition permanente et plusieurs expositions temporaires parfaitement relayées, présentées et archivées sur le site. Un programme de conférences est de même disponible. On peut toutefois regretter que ledit site, là encore très sobre, presque austère, ne rende pas vraiment compte de l’extraordinaire richesse de ce musée, sans nul doute l’un des plus intéressants de la région. La rubrique « Les fonds spécialisés du musée » fait toutefois exception et met l’eau à la bouche du visiteur. Vite, à Cornavin ! Il faut un peu moins de deux heures pour se rendre à la Part-Dieu, et dix minutes de métro pour arriver ensuite aux Cordeliers.

Puisque nous sommes à la Part-Dieu, restons-y un moment, le temps de visiter la Bibliothèque municipale. Trois points apparaissent immédiatement sur la page de présentation : « Catalogue », « Points d’actu » et « Guichet du savoir ». Les choses sont claires. La navigation se veut aisée, ponctuée de traits de couleur. Sobriété, là encore, mais avec un peu plus d’animation que sur les deux sites précédents. Il faut rappeler que la Bibliothèque de Lyon, dont le « centre névralgique » reste la Part-Dieu, recèle des fonds anciens ou précieux très importants, à commencer par le fonds Lacassagne, minutieusement décrit dans le catalogue. Une liste des « collections remarquables » se présente d’ailleurs, sur la colonne de droite, aux yeux ébahis du lecteur, lequel est cette fois-ci définitivement convaincu de l’urgence d’une visite lyonnaise.

Bonne visite !



Vers le haut

 
       
       
     
© IMV Genève | 02.01.2007