La revue électronique de l'Institut et Musée Voltaire
ISSN 1660-7643
       
         
   
   Eté 2007Accueil   IMV   Contact
           
       
           
  SOMMAIRE  

François rejoint François-Marie  

     NUMEROS PRECEDENTS
         
 

Actualités de l'IMV
François rejoint François-Marie
Voltaire nous écrit
Le taureau blanc
Clin d'oeil
En marge de l'Egypte des Lumières : Clin d'oeil à ...
A propos de ...
De la « bibliothèque patriarcale » à la « bibliothèque impériale » - Grimm...
Nouvelles du XVIIIème siècle
Un été chez Voltaire de Jacques-Pierre Amette
Liens
2007 : quelles bibliothèques numériques ?


Tout le numéro en pdf  

inscrivez-vous à la
Gazette des Délices

 

C’est avec une grande tristesse que tous les habitués de l’Institut et Musée Voltaire ont appris la disparition de François Silvant. Plusieurs des scènes du Petit Silvant illustré ont en effet été tournées dans nos locaux, et tous les personnages bien connus de l’humoriste vaudois se sont promenés là même où avait vécu Voltaire : qui n’a en mémoire les déambulations de Mme Pahud dans les pièces du musée, à la recherche d’un siège qu’elle finit par voler au guide de l’endroit ? Nul doute qu’elle soit à présent arrivée chez Voltaire lui-même, dans un coin de ciel : Madame Denis n’a qu’à bien se tenir.

Erni à la villa La Grange

C’est le mercredi 9 mai dernier que le Conseil administratif de la Ville de Genève a reçu Monsieur Hans Erni à la villa La Grange. Il s’agissait avant tout de remercier le peintre du don qu’il a fait à la Ville de trois portraits de Voltaire, aujourd’hui visibles au premier étage de l’Institut.
Monsieur André Hediger, maire, a d’abord rappelé la force des liens qui ont toujours uni Genève à Hans Erni, ainsi que la ferveur de l’engagement humaniste et social du peintre lucernois. Ce dernier a confirmé la force des sentiments qu’il voue à notre cité, ainsi d’ailleurs qu’à l’ensemble de la Suisse romande : c’est Genève, a-t-il rappelé, qui lui avait permis de continuer à travailler, à une époque où la Suisse alémanique se détournait de son œuvre, pour des raisons sans doute moins esthétiques ou artistiques que directement politiques.
Monsieur Patrice Mugny, vice-président du Conseil administratif, a quant à lui évoqué la prochaine publication illustrée par Erni : il s’agira d’une édition d’extraits des Rêveries du promeneur solitaire de Jean-Jacques Rousseau, éditée par Patrick Cramer, et qui sera présentée au musée Voltaire le 21 février 2008, le jour même des 99 ans du peintre. Rendez-vous est pris !

En toutes lettres

Le 8 juin dernier a eu lieu, dans le grand salon de l’Institut, la remise des prix du concours « Écrivain d’un jour ». Organisé pour la neuvième année consécutive par l’Alliance Française de Genève dirigée par Chrystel Girod, il a permis de récompenser plusieurs lauréats, jeunes et moins jeunes, sur des thèmes aussi divers que « Vite, avant d’oublier » ou l’inclusion de « mots migrateurs » dans un texte cohérent.
Le jury réunissait cette année, autour de Chrystel Girod, S.E. Libère Bararunyeretse, représentant permanent de l’Organisation Internationale de la Francophonie à Genève, Ananda Devi-Anenden, romancière, lauréate du prix des cinq continents de la Francophonie 2006, Patrick Mohr, comédien, et François Jacob, directeur de l’Institut Voltaire.
Accueillis par M. Flávio Borda d’Agua, le jury, les lauréats et l’assistance présente ont pu entendre Chrystel Girod lire les textes primés, disponibles aujourd’hui sur le site de l’Alliance Française de Genève. Mme Girod et M. Bararunyeretse ont ensuite donné rendez-vous à tous les amoureux de la langue française l’année prochaine, pour de nouveaux jeux d’écriture.

2012 Rousseau pour tous

Tel est le nom donné au projet impulsé par la Ville de Genève et qui vise à préparer le tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau, en 2012. Pourquoi Rousseau pour tous ? D’abord pour dire que l’œuvre de Rousseau nous concerne tous : qui ne s’est intéressé aux théories pédagogiques d’Émile ou à l’argumentation politique du Contrat social ? Mais aussi pour rappeler que 2012, à l’instar d’autres dates phares (notamment 1878 et 1912) se propose d’unir toute la population autour de la figure de Jean-Jacques Rousseau.
La Ville de Genève a dès lors mis en place les structures nécessaires pour une préparation optimale de l’événement. Un appel à projets a été lancé, dont toutes les modalités sont directement consultables sur le site www.rousseau2012.ch lancé au début du mois d’avril. Plusieurs événements préparatoires jalonneront par ailleurs, dès cette année, la route qui mène à 2012. Rousseau pour tous est enfin destiné à féconder un partenariat international, notamment avec les villes de Paris et de Venise.


Vers le haut

 
       
       
     
© IMV Genève | 01.07.2007