La revue électronique de l'Institut et Musée Voltaire
ISSN 1660-7643
       
         
   
   Printemps 2008Accueil   IMV   Contact
           
       
           
  SOMMAIRE   Erni fête ses 99 ans chez Voltaire      NUMEROS PRECEDENTS
         
 

Actualités de l'IMV
Erni fête ses 99 ans chez Voltaire
Voltaire nous écrit
L’Orphelin de la Chine
Clin d'oeil
Deux décors genevois à l’Institut et Musée Voltaire...
A propos de ...
La philosophie dans le gueuloir ?
Nouvelles du XVIIIème siècle
Publications récentes
Liens
2008 : l'année des Jardins


Tout le numéro en pdf  

inscrivez-vous à la
Gazette des Délices

 

Hans Erni est de retour chez Voltaire : c’est en effet le 21 février dernier, jour de ses 99 ans, que le peintre lucernois nous a de nouveau rendu visite. Il s’agissait de présenter au public le très beau volume des Rêveries du promeneur solitaire, co-édité par Patrick Cramer et la Bibliothèque de Genève, et agrémenté de onze eaux fortes sur fond d’aquatinte (une par promenade et une en frontispice). On se souvient que Hans Erni avait déjà travaillé sur Voltaire et Rousseau en 1967, au moment de la réalisation du complexe du Lignon et de la création de la façade d’un grand magasin rue de Coutance. Nos visiteurs hivernaux ont pu admirer quelques gravures originales dans la galerie des Délices, avant de converser avec le peintre et son épouse Doris, à la bibliothèque. Une séance de signature a également eu lieu.

Table ronde de la Société Jean-Jacques Rousseau

Ce même jour, la Société Jean-Jacques Rousseau a organisé, autour du texte des Rêveries du promeneur solitaire, une table ronde dans le grand salon des Délices. Ont successivement pris la parole MM. Ghislain Waterlot, maître d’enseignement et de recherche à l’université de Genève, Jean-François Perrin, professeur à l’université de Grenoble, Gauthier Ambrus, membre du comité de la Société Jean-Jacques Rousseau et Alain Grosrichard, président de ladite société. Un fructueux débat s’est engagé avec le public et a témoigné de la vocation de la maison de Voltaire, appelée à devenir, dans un proche avenir, un véritable « pôle des Lumières ».

L’IMV vous livre ses auteurs

Tel est le titre d’une série de manifestations organisée dès cette année par l’Institut Voltaire, et dont le principe est la présentation, au moment de sa sortie, d’un ouvrage dont la thématique intéresse l’Institut (lien au dix-huitième siècle, problème de société, etc.). L’auteur est invité à dialoguer avec le public, déjà nombreux lors des trois premières soirées consacrées aux ouvrages de Michel Porret (éd), Sens des Lumières, Georg, 2007, Philippe Souaille, L’Utopie urgente, Slatkine, 2007, et Flávio Borda d’Água, Le Timor Oriental face à la Seconde Guerre mondiale, Institut Diplomatique, Lisbonne, 2007. La prochaine intervention sera celle d’Éric Pélisson, membre de la HALDE (Haute Autorité pour la Lutte contre les Discriminations et pour l’Égalité), qui nous présentera, le vendredi 25 avril à 18h30, son ouvrage intitulé Les Discriminations, paru à Paris, en 2007.

Une importante acquisition

L’Institut et Musée Voltaire vient d’acquérir, le mercredi 12 mars, à la Salle des ventes de Genève, un portrait de Voltaire par Jean Huber. Les visiteurs du musée connaissent déjà l’autoportrait de Jean Huber en pastel, pourvu d’une très belle mise en abyme, et la grande huile sur toile intitulée « Voltaire et les paysans », sorte de fresque apologétique réalisée dans la décennie 1760, et destinée à rendre compte de l’influence réelle de Voltaire dans la région. Rappelons que Jean Huber (1721-1786) est surtout connu pour ses découpures en papier et ses caricatures mais qu’il demeure, avec Largillière, l’un des principaux portraitistes de Voltaire.  

 

 


Vers le haut

 
       
       
     
© IMV Genève | 08.04.2008