Découvrez les musées municipaux
Toute l'offre culturelle


  • L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.
  • Site internet du Conservatoire et Jardin botaniques


  • Le FMAC a pour missions de développer la présence de l’art dans l’espace public et de soutenir les artistes actifs et actives à Genève. Le FMAC gère la Médiathèque, un espace de consultation et de diffusion d’une collection dédiée à l'art vidéo. Le FMAC Mobile, par ses actions de médiation, favorise l’intérêt et la compréhension des publics pour le domaine de l’art contemporain.
  • Page web du Fonds municipal d’art contemporain


  • Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.
  • Site internet du Musée Ariana


  • Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque et ses ateliers de restauration.
  • Site internet des Musées d'art et d'histoire


  • Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.
  • Site internet du Musée d'ethnographie


  • Le Muséum d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.
  • Site internet du Muséum d'histoire naturelle
    Site internet du Musée d'histoire des sciences

Le parc

Promenade dans le parc ancien

Légué par Gustave Revilliod (1817-1890) à la Ville de Genève, l’immense domaine de Varembé, qui s’étendait à l’origine jusqu’au lac, connaît de nombreux réaménagements. Le bassin d’agrément aurait été construit vers 1850 : trois hérons en bronze s’y « rafraîchissent » à la belle saison. En 1893, le parc accueille provisoirement le chalet Montbovon (18e siècle) – après sa présentation à l’Exposition nationale – et même un parc aux daims ! Un débarcadère est aménagé en 1894 pour permettre aux bateaux de faire une halte nautique à l’Ariana. Une année plus tard, c’est un restaurant flottant qui agrémente le rivage, mais il sera détruit en 1911.

Le morcellement du domaine commence au début du 20e siècle. Entre 1902 et 1904, le Jardin botanique de Genève y est installé (il se trouvait anciennement aux Bastions) et le bâtiment dit « la Console » est érigé. Mais c’est la construction du Palais des Nations entre 1929 et 1937 qui est à l’origine de la transformation la plus marquante du domaine, brisant définitivement la splendide perspective sur le lac et les Alpes. L’entrée de service du musée devient son entrée principale et cette inversion de la hiérarchie des façades modifie profondément la perception de l’édifice. Le mausolée de Gustave Revilliod, qu’il souhaitait au pied d’un bosquet de chênes, se trouve aujourd’hui du côté du parc de l’ONU.

Disséminées autour du musée, le promeneur découvrira quelques sculptures, dont le buste de Michel-Ange, mais celle de Mahatma Gandhi est certainement la plus célèbre. Offerte par la République de l’Inde à la Ville de Genève, la statue est inaugurée en 2007. Assis en tailleur, l’apôtre de la Paix tient entre ses mains un livre ouvert. L’inscription invite à la méditation : « Ma vie est mon message ».

Le parc de l’Ariana est placé sous le signe du Japon avec la cloche de Shinagawa. Fondue en 1657, elle surmontait le temple shingon « Honsen-ji » de Shinagawa (Tokyo) et avait été acquise par Gustave Revilliod en 1873 en Argovie ! L’originale est restituée par la Ville de Genève qui reçoit une réplique en guise de remerciement. Elle est aujourd’hui bordée par les vingt cerisiers de l’Allée des sakura, inaugurée le 31 mars 2014 pour célébrer le 150e anniversaire des relations diplomatiques entre la Suisse et le Japon. Le parc abrite aussi un monument à la mémoire des victimes des bombes atomiques d’Hiroshima et Nagasaki ainsi qu’à Marcel Junod (1904-1961), délégué du CICR et premier médecin étranger à porter secours aux survivants d’Hiroshima.