Découvrez les musées municipaux
Toute l'offre culturelle


  • L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.
  • Site internet du Conservatoire et Jardin botaniques


  • Le FMAC a pour missions de développer la présence de l’art dans l’espace public et de soutenir les artistes actifs et actives à Genève. Le FMAC gère la Médiathèque, un espace de consultation et de diffusion d’une collection dédiée à l'art vidéo. Le FMAC Mobile, par ses actions de médiation, favorise l’intérêt et la compréhension des publics pour le domaine de l’art contemporain.
  • Page web du Fonds municipal d’art contemporain


  • Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.
  • Site internet du Musée Ariana


  • Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque et ses ateliers de restauration.
  • Site internet des Musées d'art et d'histoire


  • Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.
  • Site internet du Musée d'ethnographie


  • Le Muséum d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.
  • Site internet du Muséum d'histoire naturelle
    Site internet du Musée d'histoire des sciences

Techniques céramique

Les principales techniques céramique

Les collections du Musée Ariana illustrent les principales techniques céramique.
La céramique est un terme générique recouvrant tout objet constitué d’argile et cuit à une température supérieure à 500°C.

La terre cuite est la technique la plus simple qui consiste à solidifier un objet d’argile par le feu à basse température. La terre cuite reste poreuse, elle peut être recouverte d’un enduit alcalin ou plombifère, la glaçure, qui lui confère imperméabilité et brillance. La terre cuite est volontiers décorée d’argiles colorées fluides, les engobes, posés sur le tesson sous la glaçure.

La faïence est une terre cuite recouverte d’un émail opacifié à l’aide d’oxyde d’étain. La majolique, un terme d’origine italienne, s’applique à la faïence italienne du 16e siècle. Le décor de la faïence est dit : de grand feu, s’il est appliqué directement sur l’émail cru  et cuit en même temps que ce dernier à une température d’environ 1000°C ; de petit feu, s’il est posé sur un émail déjà cuit et fixé au feu de moufle à une température entre 600°C et 800°C. La gamme des couleurs de petit feu est plus étendue que celle de grand feu.
La faïence fine est une argile très fine et de couleur claire, additionnée de silex calciné et de chaux et recouverte d’une glaçure plombifère.

La porcelaine dure est une céramique blanche composite, résultant d’un mélange de 50% de kaolin, de 25% de quartz et de 25% de feldspath. Après une cuisson à haute température (environ 1400°C), la porcelaine se vitrifie, devient translucide et fait entendre une belle sonorité lorsqu’on la percute. Afin de la faire briller, la porcelaine est généralement enduite d’une couverte, un enduit vitreux, transparent ou coloré. La porcelaine est dite « dure » car sa couverte est inrayable à l’acier. Le décor sous couverte est appliqué directement sur le tesson ; les émaux sur couverte, ainsi que l’or, sont posés sur la couverte cuite.

La porcelaine tendre, exempte de kaolin, est formée d’un mélange d’argile blanche et de fritte (matière vitreuse). Cuite aux environs de 1000°C, la couverte de la porcelaine tendre est rayable à l’acier.

Le grès est une argile dure de teinte variable qui se vitrifie après une cuisson à une température de 1200°C à 1280°C.