Découvrez les musées municipaux
Toute l'offre culturelle


  • L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.
  • Site internet du Conservatoire et Jardin botaniques


  • Le FMAC a pour missions de développer la présence de l’art dans l’espace public et de soutenir les artistes actifs et actives à Genève. Le FMAC gère la Médiathèque, un espace de consultation et de diffusion d’une collection dédiée à l'art vidéo. Le FMAC Mobile, par ses actions de médiation, favorise l’intérêt et la compréhension des publics pour le domaine de l’art contemporain.
  • Page web du Fonds municipal d’art contemporain


  • Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.
  • Site internet du Musée Ariana


  • Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque et ses ateliers de restauration.
  • Site internet des Musées d'art et d'histoire


  • Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.
  • Site internet du Musée d'ethnographie


  • Le Muséum d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.
  • Site internet du Muséum d'histoire naturelle
    Site internet du Musée d'histoire des sciences

Conservation-restauration

Au quotidien, la conservation-restauration concerne aussi bien le champ de la restauration que de la conservation préventive ou encore de la réalisation de constats d’état, du conditionnement, du transport et de l’installation des œuvres prêtées ou empruntées par le musée.

L’atelier de conservation-restauration du Musée Ariana a pour mission fondamentale de préserver les collections et d’assurer leur compréhension par le public au travers d’interventions respectueuses de leur intégrité historique et esthétique.

Son activité se répartit en plusieurs axes de travail :

Surveillance et conservation préventive

Les collections patrimoniales présentent une fragilité toute particulière et le musée doit se porter garant de leur conservation sur le long terme. A ce titre, il doit assurer des conditions de conservations optimales, qui, dans un bâtiment historique, ne peuvent pas toujours être atteintes.
Le rôle du conservateur-restaurateur est donc d’optimiser ces conditions de conservation lorsqu’elles peuvent l’être et de réaliser une surveillance périodique des objets afin de diagnostiquer toute évolution de leur état de conservation.

Préparation des objets

Que ce soit dans le cadre d’expositions temporaires ou de prêts à l’extérieur, le conservateur-restaurateur est chargé de vérifier si l’objet est en état d’être déplacé et dans quelles conditions il peut l’être. Il est également tenu de vérifier que les conditions d’exposition prévues pour ce dernier ne sont pas susceptibles de l’endommager, que ce soit sur le court ou le long terme.
La préparation de l’objet pour exposition suppose en général un conditionnement pour le transport à l’aide de matériaux appropriés.
Si cela est nécessaire, des interventions ponctuelles de conservation-restauration pourront être menées, dépoussiérage et nettoyage, le plus souvent.

Interventions de conservation-restauration

Le traitement d’un objet ne doit être décidé qu’après considération des valeurs historiques, culturelles et artistiques dont il est porteur afin que ces dernières ne soient pas modifiées par la restauration.
La connaissance de la matérialité de l’œuvre est nécessaire à la sélection de méthodes de traitement appropriées. C’est pourquoi une étude approfondie de l’objet constitue le préalable indispensable à l’intervention. On insistera sur l’étude des matériaux constitutifs de l’objet, de leurs conditions de mise en œuvre et sur leur état de conservation. Si nécessaire, des analyses pourront être menées en partenariat avec des laboratoires spécialisés pour faciliter la compréhension de l’objet. L’intervention menée sur le bien patrimonial devra satisfaire quelques exigences essentielles : lisibilité et réversibilité des interventions, stabilité des matériaux utilisés et innocuité de ces derniers pour l’objet.
Le conservateur-restaurateur travaille dans le respect des normes éthiques internationales établies.

Documentation

Le conservateur-restaurateur se doit de réunir, en relation avec le conservateur, toute la documentation disponible sur l’œuvre. Un constat d’état relevant les altérations visibles sur l’objet est systématiquement établi avant traitement et permet d’aboutir à l’élaboration d’un diagnostic visant à expliciter les changements survenus depuis le moment de création.
L’ensemble de cette documentation, accompagnée de photographies, relevés et imageries de laboratoire, sera réunie dans un dossier de traitement dans lequel seront consignés de façon précise tous les traitements réalisés sur l’objet.
Ce dossier permettra la transmission de connaissances indispensables à la compréhension de la matérialité de l’oeuvre.

Diffusion

L’atelier de conservation-restauration du musée Ariana est membre de l’association suisse de conservation-restauration (SCR).
Il accueille périodiquement des stagiaires européens désireux de compléter leur formation académique en conservation-restauration des biens culturels.