Découvrez les musées municipaux
Toute l'offre culturelle


  • L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.
  • Site internet du Conservatoire et Jardin botaniques


  • Le FMAC a pour missions de développer la présence de l’art dans l’espace public et de soutenir les artistes actifs et actives à Genève. Le FMAC gère la Médiathèque, un espace de consultation et de diffusion d’une collection dédiée à l'art vidéo. Le FMAC Mobile, par ses actions de médiation, favorise l’intérêt et la compréhension des publics pour le domaine de l’art contemporain.
  • Page web du Fonds municipal d’art contemporain


  • Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.
  • Site internet du Musée Ariana


  • Le Musée d’art et d’histoire figure parmi les plus grands musées de Suisse. Riche de quelque 650'000 objets parmi lesquels des créations majeures et des séries uniques, il révèle sur cinq étages une partie de ses collections dévolues aux arts appliqués, aux beaux-arts et à l’archéologie.
  • Site internet du Musée d'art et d'histoire


  • Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.
  • Site internet du Musée d'ethnographie


  • Le Muséum d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.
  • Site internet du Muséum d'histoire naturelle
    Site internet du Musée d'histoire des sciences

Collections en ligne

Le Musée Ariana lance son nouveau site « Collections en ligne » pour faciliter l’accessibilité à ses oeuvres et permettre au public d’explorer ses collections dans les moindres détails, depuis son canapé et de partout dans le monde. Cette nouvelle plateforme fait sortir de l’ombre les pièces en réserve mais les fait également interagir pour raconter leurs histoires.

En ligne, découvrez 23% de nos collections!

Après une vérification minutieuse du contenu de chacune des notices d’inventaire nous avons le plaisir de rendre accessible une partie des collections de notre institution → cliquez ici

État au 15 juillet 2021 : 23% de la collection Ariana est en ligne, c'est-à-dire 6'249 notices descriptives en ligne sur 27'740 fiches d'oeuvres inventoriées.

 

ÉVOLUTION DE LA MISE EN LIGNE DES COLLECTIONS

En 2020, 1'016 nouvelles notices d'oeuvre ont rejoint les collections en ligne. Les confinements dus à la situation particulière Covid19 ont ralenti le travail d'inventaire descriptif des objets, spécialement pour la part qui nécessite d'être présent face à l'objet en question.
Cependant nous avons complété la mise en ligne avec:

  • des enrichissements récents
  • plusieurs notices d'oeuvres exposées
  • le fonds des 81 moules de Paul Bonifas (1893-1967)

En 2019, quelque 1’479 descriptifs d’objets sont venus compléter l’ensemble déjà en ligne, parmi lesquels:

  • des acquisitions récentes
  • 707 carreaux de revêtement ou de chauffage (poêles), du 13e au 19e siècle, dont plus de la moitié sont des carreaux espagnols issus de la donation Carreras.

En 2018, nous avons ajouté encore 983 nouvelles notices concernant notamment:

  • la collection de poterie et des verres émaillés suisses des 17e, 18e et 19e siècles
  • la céramique islamique du 10e au 21e siècle
  • la collection Hamburger van Beusekom: faïences et porcelaines des 17e et 18e siècles
  • quelques acquisitions récentes

Fin 2017, nous avions mis en ligne les notices des œuvres suivantes:

  • 257 verres présentés dans le parcours permanent du musée
  • 1'840 objets montrés dans nos collections d'étude

Progressivement, le grand public, au même titre que les chercheurs, pourra accéder virtuellement à l’ensemble de nos pièces avant de retrouver, au sein du musée, l’émotion irremplaçable éprouvée en présence directe des objets. Une belle manière de faciliter à distance la découverte des trésors de nos réserves.

CERAMICA CH

En 2009, la Fondation CERAMICA a lancé le projet « CERAMICA CH » pour révéler et valoriser les fonds céramiques conservés dans les musées suisses. Cette initiative a pris la forme d’un inventaire national de la céramique de l’époque moderne (1500-1950).

ceramica.ch

Un méga-octet d’histoire

La base de données Ariana comptabilise 27'740 enregistrements pour lesquels chaque objet possède au moins une reproduction photographique.

Le développement exponentiel de l’outil informatique, engagé dès le milieu des années 1970, puis sa démocratisation à grande échelle à partir des années 1980, ont profondément transformé notre société. Une des conséquences – le passage de la documentation papier aux fichiers informatisés – a représenté une véritable révolution pour de nombreux services et institutions.

Dans le monde muséal genevois, le plus grand défi a consisté à établir un catalogue électronique destiné à inventorier nos riches collections. Après quelques essais expérimentaux dans les années 1970 (Musée d’art et d’histoire / Université de Genève), plusieurs projets distincts ont vu le jour dès 1985 au sein des musées de la Ville de Genève. Ce n’est qu’à partir de 1995 que différents systèmes ont peu à peu été harmonisés, dans l’espoir de faire migrer toutes les données d’inventaire vers un seul et unique logiciel de gestion. Un projet fédérateur, nommé Musinfo, a alors vu le jour. Rassemblant plusieurs applications, selon les institutions, développées à l’interne sous l’égide de la Direction des systèmes d’information et de communication (DSIC) de la Ville de Genève, il privilégiait le partage d’outils et des savoirs documentaires.

En novembre 2002, il existait déjà 21'685 fiches informatisées dans la base de données du Musée Ariana sur un ensemble de pièces estimé à l’époque à 22'500. Entre 2008 et 2009, le programme Musinfo, notamment exploité par le Musée Ariana et les Musées d’art et d’histoire, a été progressivement remplacé par MuseumPlus, puis sa version RIA, progiciel très complet mis au point par la société suisse Zetcom et aujourd’hui utilisé par de nombreuses institutions prestigieuses à travers le monde.

Les transferts semi-automatiques des données dans des logiciels et des bases de données successives réservent parfois de mauvaises surprises, en conséquence, ce travail nécessite une relecture attentive de chaque fiche d'inventaire.