Découvrez les musées municipaux
Toute l'offre culturelle


  • L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.
  • Site internet du Conservatoire et Jardin botaniques


  • Le FMAC a pour missions de développer la présence de l’art dans l’espace public et de soutenir les artistes actifs et actives à Genève. Le FMAC gère la Médiathèque, un espace de consultation et de diffusion d’une collection dédiée à l'art vidéo. Le FMAC Mobile, par ses actions de médiation, favorise l’intérêt et la compréhension des publics pour le domaine de l’art contemporain.
  • Page web du Fonds municipal d’art contemporain


  • Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.
  • Site internet du Musée Ariana


  • Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque et ses ateliers de restauration.
  • Site internet des Musées d'art et d'histoire


  • Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.
  • Site internet du Musée d'ethnographie


  • Le Muséum d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.
  • Site internet du Muséum d'histoire naturelle
    Site internet du Musée d'histoire des sciences

Un quart de siècle, ça se fête !

Une année entière de festivités !

Musée Ariana
9 septembre 2018  15 septembre 2019
10h - 18h

Coupole du Musée Ariana
© Musée Ariana, Ville de Genève

Le 16 septembre 1993, notre institution rouvrait au public après douze années de fermeture et près de dix ans de travaux. Ce 25e anniversaire sera célébré par douze événements divers et originaux, représentatifs du caractère et des missions de notre musée. Un calendrier événementiel s’étendra sur toute une année, dès le 9 septembre 2018.

Programme du jubilé

Pour ce jubilé, nous avons préparé un programme représentatif de la variété des missions d’un musée contemporain. Il comporte aussi bien des événements scientifiques que festifs. Tous seront hors du commun !
Inaugurées le 9 septembre 2018 lors de « Tout feu tout flamme ! », la journée de clôture de l’exposition « Potières d’Afrique. Voyage au cœur d’une tradition contemporaine », les festivités se poursuivront tout au long de l’année 2018-2019 et se termineront en beauté en septembre 2019 par un dîner artistique.
Le logo du 25e anniversaire de la réouverture du musée a été conçu par le graphiste Cédric Siegenthaler et marquera tous les outils de communication mis en place pour la diffusion des événements choisis.

12 événements sur une année

 

Un peu d’histoire
Le Musée Ariana est né du cœur et de l’esprit d’un grand voyageur, Gustave Revilliod (1817-1890). Ayant ouvert ses portes au public en 1884, il est alors le premier grand musée encyclopédique de Genève et précède de vingt-cinq ans le Musée d’art et d’histoire. Un siècle plus tard, en 1981, le musée souffre de délabrement et les autorités genevoises décident de le fermer pour le restaurer et l’équiper d’outils muséographiques modernes.
Si les Conseils administratif et municipal le valident, le projet de restauration est néanmoins critiqué. Un référendum est lancé et aboutit : la rénovation du musée est rejetée par le peuple à une courte majorité le 10 mai 1981 (trente-quatre voix !). Le nouveau projet, révisé et étendu est accepté en 1984. Le public doit quant à lui attendre le 16 septembre 1993 avant de pouvoir redécouvrir le Musée Ariana.
Les travaux permirent non seulement de sauvegarder un bâtiment patrimonial exceptionnel, mais le dotèrent d’instruments importants pour réaliser ses missions scientifiques et de transmission aux publics : un abri pour ses collections, un laboratoire de conservation préventive et de restauration, une bibliothèque informatisée, un ascenseur, un sous-sol aménagé pour recevoir des expositions temporaires, un espace didactique, une salle de conférence, un salon de thé et une boutique.


Le musée ferme alors  pendant plus de dix ans mais il ne cesse pas pour autant ses activités. Dans cet intervalle, la conservation prend soin des collections (inventaire, expertises, restauration) et imagine un nouveau parcours permanent. De nombreuses œuvres sont également prêtées dans le cadre d’expositions européennes et plusieurs pans des collections sont présentés au public hors les murs, en collaboration avec des institutions partenaires suisses.

Le musée aujourd’hui
Vingt-cinq ans plus tard, le musée a retrouvé son autonomie (il était administré par le Musée d’art et d’histoire depuis 1934). Il a augmenté sa visibilité, ses activités de médiation culturelle se sont multipliées et il est désormais reconnu et subventionné par l’Office fédéral de la culture. Son expertise dans le domaine de la céramique et du verre n’est plus à démontrer.
Par le biais notamment des expositions temporaires, la conservation du musée travaille en continu sur les collections. En effet, leur préparation demande d’importantes recherches et certains objets nécessitent une action de conservation-restauration. Des publications sont régulièrement rédigées et les collections historiques et contemporaines s’enrichissent de nouvelles acquisitions, grâce à des donations et des legs. Pour toutes ces occasions, le travail d’inventaire et de description des œuvres est indispensable et perpétuellement actualisé.
L’Ariana est un musée vivant, ouvert sur le monde, qui privilégie, notamment à travers son programme de médiation culturelle, une approche participative de la culture. Il veut être accessible à tous les publics et trouver des solutions innovantes, en particulier pour celles et ceux qui n’ont pas spontanément l’idée, l’envie ou l’habitude d’entrer dans un musée. Passions partagées, intégration, inclusion et participation sont des valeurs importantes à nos yeux.
La médiation culturelle et les événements mis en place au sein d’un musée contribuent à la création d’expériences et d’apprentissages mais incitent également à percevoir l’institution culturelle en tant que véritable lieu de vie. Les missions premières d’un musée, soit la conservation et l’étude d’un patrimoine et sa diffusion, sont ainsi soutenues par des activités dont la multiplicité touche des publics d’une grande diversité.