Découvrez les musées municipaux
Toute l'offre culturelle


  • L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.
  • Site internet du Conservatoire et Jardin botaniques


  • Le FMAC a pour missions de développer la présence de l’art dans l’espace public et de soutenir les artistes actifs et actives à Genève. Le FMAC gère la Médiathèque, un espace de consultation et de diffusion d’une collection dédiée à l'art vidéo. Le FMAC Mobile, par ses actions de médiation, favorise l’intérêt et la compréhension des publics pour le domaine de l’art contemporain.
  • Page web du Fonds municipal d’art contemporain


  • Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.
  • Site internet du Musée Ariana


  • Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque et ses ateliers de restauration.
  • Site internet des Musées d'art et d'histoire


  • Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.
  • Site internet du Musée d'ethnographie


  • Le Muséum d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.
  • Site internet du Muséum d'histoire naturelle
    Site internet du Musée d'histoire des sciences

Charlotte Mary Pack - Lauréate du Prix Ariana 2017

Musée Ariana
3 juin 2018  29 juillet 2018
10h - 18h

Charlotte Mary Pack (Grande-Bretagne, 1989). Sculpture jarre « Congo Basin Savannah » (série « BIOME »), 2017. Porcelaine biscuit colorée dans la masse, modelée. Achat, 2017 – Inv. AR 2017-32. Collections Musée Ariana, Ville de Genève
© Photo : Musée Ariana, Ville de Genève

À l’occasion du 15e Parcours céramique carougeois (16-24 septembre 2017) – biennale internationale de céramique contemporaine –, le Musée Ariana a récompensé le travail de la jeune céramiste britannique Charlotte Mary Pack (1989), présentée par la galerie Marianne Brand. Lauréate parmi une vingtaine d’artistes, elle s’est vue décerner le Prix Ariana, consistant en l’achat de six de ses œuvres et en la promesse de leur exposition en nos murs.

Consultez le site de l'artiste

Après deux formations d’une année à l’Oxford Brookes University (Art Foundation) puis au London College of Fashion, Charlotte Mary Pack suit les cours de design céramique de l’Université des Arts de Londres, où elle obtient un Bachelor of Arts en 2013. Active depuis son atelier de Rye (East Sussex), elle a dès lors participé à de nombreuses expositions collectives, recevant en 2014 le 1er prix de l’Endangered Art & photography Contest (Art Basel Week, Miami), concours ayant pour thème les espèces animales et habitats menacés.
Son amour de la nature et de la vie sauvage, cultivé dès l’enfance – vécue dans une ferme du Kent – puis alimenté par plusieurs voyages à travers l’Afrique du Sud et de l’Est, constitue le cœur de sa démarche artistique. Préoccupée par leur déclin, Charlotte Mary Pack s’engage pleinement à la sauvegarde de la faune et de la flore. Pour sélectionner un sujet à modeler, la céramiste utilise la liste rouge mondiale des espèces menacées – tenue à jour par l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN). Sur la base de chaque pièce figurent imprimés : le nom de l’animal, sa classification dans la liste de l’IUCN – en danger critique (CR), en danger (EN) et vulnérable (VU) – et les initiales de l’artiste. Dans ses séries « BIOME » et « No time for tea », Charlotte Mary Pack insiste sur l’urgence de la préservation de ces espèces pour sensibiliser son public et provoquer l’empathie, en représentant notamment sur ses petits récipients : une chauve-souris (EN), un paresseux (CR), un buffle d’eau (EN), un oryx (VU) et un lion de mer (EN). Elle reverse en outre 15% de ses revenus à des organisations engagées en faveur de ces causes.
Ses figurines animalières, façonnées dans les moindres détails, accompagnent le plus souvent un récipient moulé – pensé comme un socle – dont la sobriété engendre une harmonie tout en contraste. Chaque pièce, unique, est réalisée en biscuit de porcelaine colorée dans la masse (cuisson à 1210°C). Leur finesse d’exécution et leurs dimensions réduites contribuent à refléter la fragilité des espèces concernées dans le milieu sauvage.
Le Prix Ariana récompense ici un jeune talent, à l’occasion de sa première exposition solo. Outre ses messages écologiques et didactiques, Charlotte Mary Pack développe un univers très personnel et poétique, empreint de la tradition céramique anglaise, avec des biscuits de porcelaine et des coloris pastel qui ne sont pas sans rappeler, par exemple, la production dite Jasper ware de la manufacture Wedgwood (dès les années 1770).