Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Historique

Le Centre d’iconographie reçoit chaque année de nombreux dons ou legs de particuliers, d’institutions et de photographes qui lui confient leurs documents pour qu’ils soient préservés à long terme.

Acquisition 2015 : "Vue du quartier de Rive depuis la promenade Saint-Antoine", Jean-Jacques Champin, vers 1830, Bibliothèque de Genève, inv. CIG 2015-030 E

La Bibliothèque de Genève cherche à acquérir toute pièce pouvant documenter l’histoire visuelle de Genève et de sa région et les transformations qu’elles ont connues au cours du temps. Dans ce but, elle bénéfice de dons généreux et, plus rarement, se porte acquéreur de pièces rares qui pourraient apparaître sur le marché. En raison du développement considérable qu’a connu l’image dans nos sociétés depuis la Seconde Guerre mondiale, la grande majorité des acquisitions concerne aujourd’hui la photographie. Ces dernières années, environ 100’000 images sont entrées chaque année dans les collections du Centre d’iconographie.

L’image est un patrimoine fragile, en particulier les supports photographiques les plus récents. Ces derniers ont été produits industriellement et destinés à un usage immédiat, sans être conçus pour défier le temps. Leur conservation à long terme nécessite des mesures spécifiques de conditionnement et leur dépôt dans des réserves au climat contrôlé. L’investissement matériel et humain représenté par la conservation des images oblige à une politique stricte en matière d’acquisition.

Acquisition 2014 : Scène de tournage à la Treille d’une émission de la télévision française consacrée à Michel Simon, Christian Murat, 17 août 1965, Bibliothèque de Genève, inv. CIG Murat N06x06 1965-08-17 Sim 4

Pour en savoir plus…

Le Centre d’iconographie ne conserve que des images documentaires. Le support et la technique d'exécution des images (peinture, sculpture, dessin, gravure, photographie, etc.) comme l'origine de leurs auteurs importent peu.

Il ne collectionne en revanche pas d'objets tels qu’outils et ustensiles de la vie quotidienne, éléments d’architecture ou de mobilier, enseignes ou tissus. Le Centre ne cherche pas non plus à obtenir en priorité des pièces qui auraient une valeur esthétique, détachée de toute référence au réel, telles que nature morte et œuvre d’imagination.

Il s’intéresse néanmoins aux artistes et artisans qui ont produit les images qu’il conserve. L'institution constitue ainsi une des plus importantes collections d'art local, en particulier dans les domaines du portrait, de l'estampe et de la photographie. Le Centre assume une responsabilité particulière comme conservatoire, centre d'étude et de valorisation de la photographie genevoise, du fait de la nature spécifique du médium, pour lequel la distinction entre image documentaire et artistique ne fait pas toujours sens.

Le Centre d’iconographie attache une grande attention à la qualité des images qu’il intègre dans ses collections. Celle-ci doit être suffisante pour que l’image puisse être publiée. C’est pourquoi il n’accepte en général pas d’images récentes d’amateurs.

Domaines d’acquisition

La politique d’acquisition du Centre d’iconographie se concentre en priorité:

Du point de vue des media

– sur les vues et les images arrêtées (cartes, peintures, dessins, estampes ou photographies). Le Centre d’iconographie n’a pas pour vocation de collectionner des images en mouvement (films, vidéos).

– sur les objets (sculptures, tableaux, objets divers) dans la mesure où ils transmettent une image de Genève et de ses habitants.

– Le Centre d’iconographie n’a pas pour vocation de collectionner les archives d’architectes (plans, documentation), sinon pour compléter des fonds qu’il posséderait déjà.

Du point de vue thématique

– sur les images documentaires de Genève et de sa région et sur les images montrant des personnalités liées à Genève et à sa région.

– sur les images couvrant une aire géographique définie comme le bassin genevois, soit la région située entre les Voirons, le Salève, le Vuache et le Jura. De cas en cas, selon les media, l’auteur et la date de création des images, le champ couvert peut s’élargir au paysage genevois jusqu’au Mont-Blanc.

– le Centre d’iconographie ne collectionne en principe pas les images qui ont un caractère privé ou intime.

Du point de vue historique

– Les collections du Centre d’iconographie cherchent à couvrir de la manière la plus continue possible le développement et la transformation de Genève et de sa région.

– Le Centre d’iconographie cherche à acquérir toutes les images qui ont joué un rôle dans l’histoire de l’image documentaire locale et qui présentent un intérêt en raison de leur rareté, de leur technique ou du caractère inédit de leur sujet.

Du point de vue des auteurs des images

– sur les images de qualité, principalement celles réalisées par des professionnels ou des amateurs de très bon niveau.

– Le Centre d’iconographie n’a pas pour vocation de collectionner les images pour leur seul caractère esthétique.

– La politique d’acquisition du Centre d’iconographie ne prend pas en compte l’origine des auteurs des images qu’il collectionne et n’a pas pour vocation de réunir en priorité les documents créés par des Genevois ou des artistes ou artisans liés à Genève.

– Le Centre d’iconographie cherche à réunir de la manière la plus complète possible les documents issus du travail des principaux artistes (graveurs, dessinateurs, photographes) qui ont créé des vues de Genève et de sa région, y compris en réunissant des matériaux qui ne relèvent pas de l’image documentaire tels que matériel photographique, documents d’archives et travaux autres que documentaires.

– Le Centre d’iconographie ne rassemble pas les images produites par des collectivités de droit public ou semi-public qui sont institutionnellement destinées aux centres d’archives publiques (Archives d’Etat de Genève, Archives de la Ville de Genève, etc.).

Passage de la Tour 2
1205 Genève

T: +41 22 418 46 70
F: +41 22 418 46 71
cig.bge(at)ville-ge[dot]ch

Du lundi au vendredi: de 9h à 12h, sur rendez-vous.

Nicolas Schätti
conservateur
nicolas.schaetti(at)ville-ge.ch
T: +41 22 418 46 77