Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Historique

Les collections du Centre d’iconographie de la Bibliothèque de Genève sont fortement liées à la production d’images locales, dont elles offrent une vision d’ensemble, du 16e siècle à nos jours. Ses points forts sont ses collections de vues topographiques (18e-19e siècle), de portraits (16e-20e siècle) et ses ensembles de photographie genevoise (19e-20e siècle).

"Vues panoramiques de Genève et de ses environs", Robert Gardelle, avant 1719, Bibliothèque de Genève, inv. CIG 0162

Vues topographiques

Contrairement à d’autres villes européennes, Genève n’a pas développé à la Renaissance d’iconographie urbaine. Jusqu’à la fin du 17e siècle, les images sont restées rares, le plus souvent réalisées à l’initiative de grands iconographes étrangers, tels Sebastian Münster, Claude Chastillon et Matthäus Merian. Avec le développement du tourisme au 18e siècle, la tendance s’inverse. Genève devient un centre de production de vues locales et régionales, en particulier de sujets alpestres, dont les collections du Centre d’iconographie offre un panorama très complet, avec notamment les œuvres de Gardelle, de Geissler, de Hackert, des Linck et de Dubois. Les vues sont autant de témoignages de l'aspect du territoire genevois: il peut s'agir de vues générales de la ville, de groupes de bâtiments, voire d'un seul édifice.

L'aire géographique est Genève, la ville et le canton, ainsi que les régions avoisinantes, suisses et françaises. Cartes et plans les complètent par une approche topographique.

"Vues panoramiques de Genève et de ses environs", Robert Gardelle, avant 1719, Bibliothèque de Genève, inv. CIG 0164

Collections de portraits

Les portraits d’hommes illustres constituent l’un des patrimoines les plus anciens de la Bibliothèque qui n’a cessé d’être enrichi et développé jusqu’à nos jours. Le Centre d’iconographie documente ainsi l’image des principaux protagonistes de la vie intellectuelle, sociale et politique locale.

Parmi les plus célèbres d’entre eux, on trouve les grands réformateurs «genevois» Calvin et Théodore de Bèze, le philosophe-écrivain Jean-Jacques Rousseau, dont le Centre conserve le plus de représentations après la Bibliothèque nationale française, ou le général Guillaume-Henri Dufour, qui a suscité au 19e siècle une riche imagerie.

Plus près de nous, on citera les musiciens Emile Jaques-Dalcroze et Ernest Ansermet. Avec la fondation de la Croix-Rouge et de la Société des Nations, les figures de la célébrité sont devenues internationales, le Centre d’iconographie conservant notamment de nombreux portraits d’hommes politiques et de membres de délégations venus à Genève.

"Ami Lullin (1695-1756), théologien genevois", Nicolas de Largillère, 1720, Bibliothèque de Genève, inv. CIG 0031

Ensembles de photographie genevoise

Le Centre d’iconographie conserve de grands ensembles de photographie, du milieu du 19e siècle à nos jours. Les origines du medium sont particulièrement bien documentées, avec plusieurs centaines de daguerréotypes attribués à Jean-Gabriel Eynard, dont certains remontent au début des années 1840, et des ensembles de calotypes genevois particulièrement remarquables, dont la plus ancienne photographie de la ville, qui a pu être datée avec précision de 1842. En 2011, le Centre a accueilli le fonds de l’atelier des Boissonnas, le plus célèbre à Genève entre la fin du 19e et la première moitié du 20e siècle, représentant environ 150’000 images dont 30’000 tirages.

« Fred Boissonnas examinant le 100 000e négatif produit par son atelier », Fred Boissonnas, 1913, Bibliothèque de Genève, inv. CIG FBB N13x18 Famille 63000 0286

Passage de la Tour 2
1205 Genève

T: +41 22 418 46 70
F: +41 22 418 46 71
cig.bge(at)ville-ge[dot]ch

Du lundi au vendredi: de 9h à 12h, sur rendez-vous.

Nicolas Schätti
conservateur
nicolas.schaetti(at)ville-ge.ch
T: +41 22 418 46 77