Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Historique

Alors que la restauration s'intéresse au bien culturel comme objet unique et précieux, la conservation préventive regroupe un ensemble de mesures qui peuvent s'appliquer aussi bien à l'objet qu'à des ensembles plus vastes: collections d'objets ou de livres, fonds d'archives, tableaux, etc., en se préoccupant de leur environnement. En effet, les biens culturels, quel que soit leur support, vieillissent inexorablement.

Traitement de nettoyage à sec sur un négatif sur plaque de verre, Fonds Borel-Boissonnas

La conservation a donc pour objectifs de:

– ralentir le phénomène de vieillissement des objets (par exemple par la désacidification).

– éviter leur détérioration qui peut intervenir sous l’effet de facteurs internes ou externes (climat, lumière, poussière, insectes, moisissures, sinistres, etc.).

Le but est d’obtenir des conditions optimales de conservation qui font appel, pour les personnes en charge de ces problématiques au sein de la BGE, à des connaissances techniques précises fondées sur des recherches scientifiques souvent menées en laboratoire:

– connaissance des différents supports et matériaux qui composent les biens culturels
– connaissance des facteurs de détérioration internes et externes
– connaissance des moyens de lutte contre ces facteurs.

La conservation s'appuie également sur des considérations économiques: la restauration coûtant cher, il est souvent préférable de prévenir la détérioration, plutôt que de réparer les dommages. Pour atteindre ces objectifs, s’est développé ces 25 dernières années le Pôle Conservation préventive et équipements du livre. Composé de techniciens en conservation, ce pôle a pour mission la création ou la maintenance de conditions favorables à la conservation à tous points de vue: par la reliure, un des moyens de sauvegarde du contenu les plus probants, le conditionnement, l’étiquetage, la veille sanitaire, la formation à l’utilisation des documents, etc.

Le projet Boissonnas: de la pièce à la masse


Les archives de l’atelier Boissonnas documentent de manière exceptionnelle un siècle de photographies à Genève, de 1860 à 1990 environ. Avec Frédéric, son plus illustre représentant, son activité s'est étendue de la Suisse à la Grèce et de la Russie à l’Afrique du Nord. La très grande qualité des images produites par cet atelier a été reconnue dans le monde entier. L'importance capitale de ce fonds a été reconnue par la Ville de Genève qui l’a acquis pour 2 millions de francs en novembre 2011 et a confié la gestion à la Bibliothèque de Genève qui en assume la responsabilité scientifique.

Les archives Boissonnas comportent une grande variété de  supports et de matériaux, du négatif sur support souple ou sur plaque de verre à l’autochrome en passant par les différents types d’épreuves argentiques, de tout format. Il comporte aussi des albums, des livres, des objets, des manuscrits.
Pour assurer la sauvegarde à long terme de ce patrimoine, un vaste chantier de conservation préventive a débuté en 2013. Les traitements ont en priorité pour objet la préservation des supports photographiques dans le respect des principes déontologiques qui régissent ce type d’opération. Le chantier de reconditionnement des négatifs du fonds Borel-Boissonnas a débuté en octobre 2014. Il est mené par 4 techniciennes de conservation et restauratrices de documents graphiques et de photographies. Conservés temporairement dans plus de 357 caisses spécialement aménagées pour leur transport, les quelques 135000 négatifs du fonds sont dépoussiérés, stabilisés, conditionnés, selon une chaine d’opérations permettant à la fois une intervention pièce à pièce, et le traitement de la masse.

Promenade des Bastions 1
1211 Genève 4

T: +41 22 418 28 00
F: +41 22 418 28 01
info.bge(at)ville-ge[dot]ch

Nelly Cauliez
Conservatrice, responsable de l’Unité Régie
nelly.cauliez(at)ville-ge.ch
T: +41 22 418 28 94
P: +41 76 563 07 35


Emilie Vaudant
Chargée de conservation préventive
emilie.vaudant(at)ville-ge.ch
T: +41 22 418 28 18
F: +41 22 418 2801