Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Historique

La rétroconversion consiste essentiellement à saisir dans un système informatique les données descriptives des documents se trouvant sur un support papier, qu’il s’agisse de fiches catalographiques, de catalogues imprimés ou d’inventaires. En Ville de Genève, ce travail est effectué depuis l'informatisation des bibliothèques, soit le milieu des années 1980.

Cette fiche catalographique, composée par découpage du Catalogue imprimé de la Bibliothèque publique de Genève (19e s.), a été rétroconvertie en notice informatique. Cliquez sur l'image pour voir cette dernière.

Dans le cadre du projet «Transition BGE», une vaste étude sur la Bibliothèque, des analyses ont été menées en 2007 et 2008 afin d’identifier les moyens nécessaires pour terminer cette opération dans les bibliothèques scientifiques municipales, sachant que la rétroconversion est une condition de la recherche documentaire en ligne et des projets de numérisation. S’en sont suivis la rédaction d’une demande de crédit au Conseil municipal en 2008, le vote d'un financement de 10'000'000 CHF en 2010, la mise sur pied d’une organisation de projet attribuant à la Bibliothèque de Genève la responsabilité générale, puis la mise en œuvre dès 2011.

Trente traitements ont été planifiés dans la période comprise entre 2011 et 2016 inclus, concernant tous les types de documents: monographies et périodiques, manuscrits, archives, affiches, documents iconographiques, cartes, documents audiovisuels, partitions musicales. La plupart des objectifs ont été atteints. 550'000 fiches catalographiques, dont plus de la moitié concerne des ouvrages et des oeuvres de la Bibliothèque de Genève, ont été recataloguées. 350 descriptions de fonds d’archives, soit 15'000 pages, ont été saisies dans le système informatique dédié et mises en ligne. Près de 4'000 affiches, plus de 2’000 cartes et 500 gravures ont été photographiées et sont soit déjà en ligne, soit le seront dans un proche avenir.

Ces réalisations sont avant tout l’œuvre des responsables de sous-projets et des professionnels engagés, essentiellement des spécialistes et agents en information documentaire. Le nombre de ces derniers a crû régulièrement de sorte qu’on atteignait un pic à la fin 2014 : quarante auxiliaires (22,5 ETP) et 20 employés fixes contributeurs (5,6 ETP dont 2,3 financés par le crédit voté), dont l’administration. Parallèlement, une partie des travaux a été réalisée par des entreprises privées, que ce soit du recatalogage d’imprimés (180'000 fiches), de la photographie (affiches, cartes et gravures) ou de la numérisation de fiches (catalogues bio- et topo-bibliographiques), non sans une contribution en interne (préparation et suivi) conséquente.

A la fin de l’exercice, il reste quelques ensembles à traiter, tels que des brochures en langue russe éditées à Genève entre 1895 et 1905, ainsi que le fonds de l’Entente internationale communiste. De plus, certains traitements complémentaires à la rétroconversion doivent être achevés, soit des opérations d’inventaire et de collage de codes-barres. Depuis trois ans, elles sont menées en équipes pendant la période estivale. En 2017, par exemple, près de 15'000 codes-barres ont été traités (collage et corrections de catalogage) au cours des mois de juillet et août. Enfin, grâce à la numérisation des fichiers bio- et topo-bibliographiques, qui a pu être mise en œuvre in extremis dans le cadre du projet, l’accès à ces catalogues, développés jusqu’au milieu des années 1980 et permettant une recherche par nom de personne et de lieu, sera bientôt possible sur le site Web de la Bibliothèque de Genève.

Grâce à la rétroconversion, l’accès aux collections des bibliothèques scientifiques de la Ville de Genève s’est simplifié. Sauf exceptions, dont les acquisitions jamais cataloguées à ce jour, il n’est plus nécessaire de se déplacer pour s’assurer que tel ou tel ouvrage, tel ou tel fonds archivistique ou iconographique est bien disponible. Ce sont les catalogues en ligne qui remplissent cette fonction, dont un développement en cours est la mise à disposition, sous forme numérique, des œuvres elles-mêmes qu’ils permettent de repérer.

Promenade des Bastions 1
1211 Genève 4

T: +41 22 418 28 00
F: +41 22 418 28 01
info.bge(at)ville-ge[dot]ch

Sylvain Féjoz
Responsable de la rétroconversion
sylvain.fejoz(at)ville-ge.ch
T: +41 22 418 28 85