Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Historique

La rétroconversion consiste essentiellement à saisir dans un système informatique les données descriptives des documents se trouvant sur un support papier, qu’il s’agisse de fiches catalographiques, de catalogues imprimés ou d’inventaires. En Ville de Genève, ce travail est effectué depuis l'informatisation des bibliothèques, soit le milieu des années 1980.

Cette fiche catalographique, composée par découpage du Catalogue imprimé de la Bibliothèque publique de Genève (19e s.), a été rétroconvertie en notice informatique. Cliquez sur l'image pour voir cette dernière.

Dans le cadre du projet « Transition BGE », une vaste étude sur la Bibliothèque, des analyses ont été menées en 2007 et 2008 afin d’identifier les moyens nécessaires pour terminer cette opération dans les bibliothèques scientifiques municipales, sachant que la rétroconversion est une condition de la recherche documentaire en ligne et des projets de numérisation. S’en sont suivis la rédaction d’une demande de crédit au Conseil municipal en 2008, le vote d'un financement de 10'000'000 CHF en 2010, la mise sur pied d’une organisation de projet attribuant à la Bibliothèque de Genève la responsabilité générale sous le contrôle d’un comité de pilotage, où chaque bibliothèque est représentée, puis la mise en œuvre dès 2011.

Trente traitements ont été planifiés dans la période comprise entre 2011 et 2016 inclus, concernant tous les types de documents : monographies et périodiques, manuscrits, archives, affiches, documents iconographiques, cartes, documents audiovisuels, partitions musicales. Au total, 500’000 fiches seront traitées à la fin 2016 et 25'000 pages d’inventaires, auxquelles il faut ajouter la numérisation et la mise en ligne de 25'000 documents (cartes, documents iconographiques, affiches, programmes de concert, inventaires). Dès la fin 2013, les traitements concernant la Bibliothèque d’art et d’archéologie et le Musée d’ethnographie étaient terminés (50'000 fiches). À la fin 2014, vingt traitements sur trente étaient achevés dont la grande majorité des catalogues d’imprimés de la BGE et des œuvres conservées au Centre d’iconographie (43'000 pièces). De plus, 500 cartes de Genève préalablement numérisées ont pu être publiées dans RERO DOC suite à leur recatalogage, et la photographie de 4'000 affiches de la Musicale (BGE) a été organisée (appel d’offres et choix final du prestataire).

Ces réalisations sont avant tout l’œuvre des responsables de sous-projets et des professionnels engagés, essentiellement des spécialistes et agents en information documentaire. Le nombre de ces derniers a crû régulièrement de sorte qu’on atteignait à la fin 2014 quarante auxiliaires (22,5 ETP) auquel il faut ajouter 20 employés fixes contributeurs (5,6 ETP dont 2,3 financés par le crédit voté), dont l’administration. Parallèlement, une partie du recatalogage des imprimés a été réalisée par l’entreprise Medea (180'000 fiches), non sans un travail de préparation et de suivi en interne conséquent.

L’année 2015 verra la poursuite des objectifs visés avec, en point de mire, la fin des traitements des Conservatoire et Jardin botaniques, tandis que celui du Muséum suivra son cours. À la Bibliothèque de Genève, en plus de quelques sous-projets de numérisation, on pourra se concentrer sur la finalisation des grands chantiers prioritaires : le catalogue général des imprimés, celui des brochures des 17-19e siècles ainsi que les inventaires des manuscrits et archives dont une partie sera finalement numérisée plutôt que ressaisie.

Promenade des Bastions 1
1211 Genève 4

T: +41 22 418 28 00
F: +41 22 418 28 01
info.bge(at)ville-ge[dot]ch

Sylvain Féjoz
Responsable de la rétroconversion
sylvain.fejoz(at)ville-ge.ch
T: +41 22 418 28 85