Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Historique

La maison que Voltaire a achetée aux Mallet du Pan en 1755 abrite aujourd’hui sa collection permanente située au rez-de-chaussée et au premier étage du bâtiment. Vous pouvez y découvrir nombre de tableaux et d’estampes représentant Voltaire ou ses proches, ainsi que tous documents pouvant vous permettre de partager un peu de l’intimité du philosophe à l’époque. Imaginez donc que vous êtes aux Délices…

Une vue de la galerie du musée

Si vous regardez d’abord par la fenêtre qui donne sur la cour, vous apercevrez, derrière les arbres, le Clos Voltaire, maison du 18e siècle qui faisait partie du domaine acquis par Voltaire et où étaient logés les domestiques. Cette maison, rachetée par la Ville de Genève en 2002, accueille aujourd’hui des étudiants.

Vous pouvez également, en parcourant la galerie, admirer trois trophées portant pour le premier les attributs de l’astrologie, de la géographie, de la géométrie et de la peinture; pour le deuxième, ceux du théâtre et de la littérature; pour le dernier enfin, ceux de la musique. Ces trois trophées se trouvent au-dessus des portes menant respectivement à l’entrée principale, à la bibliothèque et au grand salon. On suppose qu’ils ornaient le théâtre de Voltaire, soit aux Délices, soit à Ferney.
A l’extrémité, vers la porte menant au grand salon, deux bustes en plâtre de Voltaire et de Rousseau rappellent que, si les hommes étaient différents, ils avaient néanmoins de nombreux points communs.

Nous pénétrons maintenant dans le Grand Salon. Au fond, vous pourrez apercevoir le célèbre portrait de Voltaire par Nicolas de Largillierre. Ce tableau avait été offert par Voltaire lui-même à Palissot. Autre pièce importante, le portrait d’Émilie du Châtelet attribué à Jean-Marc Nattier. Sous ces deux portraits, les commodes de style Louis XV en marqueterie avec tiroirs, poignées et serrures de métal proviennent du château de Ferney et faisaient partie du mobilier de Voltaire. Le grand salon offre aujourd’hui son cadre exceptionnel à des opérations de prestige.

Les deux tableaux qui recouvrent le pan de mur, près de l’entrée du Petit Salon, font partie d’un ensemble de six toiles du 18e siècle. Le peintre reste malheureusement inconnu.

Dernière pièce du rez-de-chaussée, le cabinet a connu, au fil du temps, diverses destinations. Il a longtemps abrité la loge du concierge avant d’accueillir un mannequin de Voltaire revêtu d’un des vêtements du philosophe… Elle regroupe aujourd’hui plusieurs portraits d’hommes célèbres du 18 siècle ainsi qu’une célèbre toile de Jean Huber, Voltaire et les paysans.

Au premier étage, vous pourrez admirer la célèbre statue de Voltaire en terre cuite signée Houdon.
En février 1778, Voltaire, âgé de 84 ans, décide de rentrer à Paris. Bien qu’on lui refuse toujours l’accès de la capitale, le philosophe pense que son grand âge le mettra à l’abri de ses persécuteurs. Il ne se trompe pas: non seulement on le laisse s’installer librement, mais on lui fait un véritable triomphe, le 30 mars, à la Comédie-Française, lors de la sixième représentation d’Irène, sa dernière tragédie. Le sculpteur Jean-Antoine Houdon, qui est présent dans la salle, fait quelques esquisses de Voltaire à partir desquelles il réalise, après la mort du philosophe, le 30 mai 1778, huit statues. Notre statue, qui est la huitième, possède trois particularités qui font d’elle une pièce unique: si on se déplace sur le côté, on peut d’abord remarquer que le sculpteur a réalisé sous le siège un motif de livres et de draperies qui n’est pas présent sous les autres statues. Notre «Voltaire assis» a ensuite été commandé et acheté par Beaumarchais pour orner la maison qu’il venait d’acheter, rue Saint-Antoine, à Paris. Et enfin c’est elle qui a servi de modèle à James Pradier, sculpteur genevois du début du 19e siècle, pour réaliser la statue en bronze du «Rousseau assis» qu’on peut admirer sur l’île Rousseau… N’est-il pas dès lors amusant de songer que l’une des statues les plus célèbres et les plus visibles de Rousseau a été conçue d’après une statue… de Voltaire?

Découvrez le musée au travers de cette vidéo:

Rue des Délices 25
1203 Genève

T: +41 22 418 95 60
F: +41 22 418 95 61
institut.voltaire(at)ville-ge[dot]ch

Horaires

Bibliothèque et Musée

Du lundi au vendredi, de 14h à 17h
Ouverture du Musée le premier samedi de chaque mois, de 14h à 17h
La bibliothèque est accessible le matin, sur rendez-vous.

Musée Voltaire
institut.voltaire(at)ville-ge.ch

T: +41 22 418 95 60

Horaires

Bibliothèque et Musée

Du lundi au vendredi, de 14h à 17h
Ouverture du Musée le premier samedi de chaque mois, de 14h à 17h
La bibliothèque est accessible le matin, sur rendez-vous.