Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Archives Interroge - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Que signifient les couleurs sur le bord des pages d'un livre (fermé) ?

Question répondue le 15.07.2015


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Nous n’avons pas trouvé de signification aux couleurs qui recouvrent la tranche de certains livres. Cependant, les raisons invoquées semblent être principalement d’ordre esthétique.

Nous avons contacté l’entreprise LG reliure SA http://www.lg-reliure.ch qui nous a donné les informations suivantes : On colore la tranche des livres pour qu’ils soient de la même couleur que l’étui. En effet, le papier est blanc ou gris au naturel et pour ne pas voir cette différence, on le colore. D’ailleurs, il existe des papiers qui sont déjà « teintés dans la masse », c’est-à-dire que le pigment coloré a été mélangé à la pâte à papier, lui donnant ainsi une couleur sur toutes ses faces. Cela donne une plus-value au livre, le rend plus joli, l’embellit.

Dans l'ouvrage de René Martin Dudin "L'art du relieur doreur de livres" http://data.rero.ch/01-R005502922 , disponible sur la bibliothèque numérique Gallica http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k10405927/f64.image , l'auteur explique à la page 46 :

« Les embellissements de la tranche consistent à y mettre une couleur rouge, ou une jaspure, ou une marbrure, souvent une dorure ; […] Quoique ces couleurs et ses ornements ne paraissent que de simple agrément, et qu’il semble qu’ils n’ajoutent aucun mérite ni avantage réel au Livre, cependant je ne les crois pas tout à fait inutiles, soit pour empêcher les feuilles de s’user si promptement, soit pour empêcher les taches d’y paraitre aussi visiblement que si la tranche restait dans la couleur du papier  ; du moins me paraît-il sûr que certains livres d’usages […] se conservent plus longtemps plus propres quand ils sont dorés sur la tranche que quand ils sont simplement rougis ou jaspés. […] De toutes les couleurs, la plus usitée est la rouge ; c’est aussi la plus belle, et celle qui est le moins sujette à changer. »

Ainsi, il apparaîit également que la coloration des tranches de livres – pour le moins au 18ème siècle – pouvait permettre de mieux protéger l’ouvrage.

D’autre part, le Blog du Bibliophile, des Bibliophiles, de la Bibliophilie et des Livres Anciens http://bibliophilie.blogspot.ch/2010/02/les-tranches-peinte
s-ou-fore-edge_07.html
nous informe sur les "tranches peintes" ou "fore-edge paintings". Il s’agit d’ « une décoration aquarellée que l'on peut parfois trouver sur les tranches des ouvrages. […] Les premières tranches peintes semblent dater du 14ème siècle et sont le plus souvent symboliques. L'exemple connu le plus ancien de tranches peintes disparaissant lorsque le livre est fermé date de 1649. C'est à partir du milieu du 18ème siècle, et presque toujours au Royaume Uni, que les tranches peintes deviennent figuratives et commencent à représenter des paysages, des portraits, des scènes religieuses, voire des scènes érotiques, d'abord de façon monochrome, puis rapidement en couleurs. […] L'intérêt des tranches peintes réside dans leur rapport au livre qu'elles décorent, même si ce n'est pas toujours le cas. »

La papeterie artisanale depuis 1539 "Le moulin du verger" http://www.moulinduverger.com/reliure-manuelle/roret-68.php propose toutes les explications quant aux techniques et aux procédés appliqués par les relieurs pour obtenir ces couleurs et les appliquer sur la tranche du livre.

Pour aller plus loin dans vos recherches, nous vous invitons à consulter les ouvrages suivants, disponibles dans le réseau des bibliothèques de Suisse romande :

"Manufactures, arts et métiers" http://data.rero.ch/01-R003109383 de Roland de la Platière, également disponible en ligne http://bit.ly/1TCxvDs (p.248).

"Nouveau manuel complet du relieur en tous genres" http://data.rero.ch/01-R004635879 de Sébastien Lenormand

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

Les Bibliothèques municipales de la Ville de Genève http://www.bm-geneve.ch

pour Interroge http://www.interroge.ch