Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Archives Interroge - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Quelle est l'origine de l'expression "verser les amours" lorsque l'on parle des dernières gouttes de vin d'une bouteille ?

Question répondue le 26.06.2017


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Le "Dictionnaire de français Larousse" en ligne situe en Suisse, à l' entrée « amours » http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/amours/3016, l'origine de cette expression : « En Suisse, dernières gouttes d’une bouteille de vin ».

En consultant le "Dictionnaire suisse romand" http://bit.ly/16l5dJs nous trouvons la définition suivante pour le terme « amours » :

« […] Création suisse romande d’origine obscure, à rattacher peut-être à la formule "A tes (vos) amours", souhait adressé au moment de trinquer  ; cf. encore la formule "Tu te marieras à la fin de l’année", adressée à une personne à qui on verse le fond d’une bouteille. »

On ajoutera toutefois cette remarque de ce dictionnaire : « N’est guère senti comme helvétisme, si l’on en juge par son absence de tous les glossaires consultés. »

Le Club des amateurs de vins exquis (CAVE) propose sur son site une encyclopédie du vin en ligne de plus de 5000 entrées rédigées par Philippe Margot, auteur de l'ouvrage "Le vin : de la bouteille au verre" http://data.rero.ch/01-R222024060 . A l'entrée « amours de la bouteille » http://bit.ly/2tVz0oL nous pouvons lire ceci :

« Expression suisse romande dont l’origine provient d’une très ancienne tradition lors du service du vin à l’occasion d’une fête.

L’échanson se sert en premier d’un peu de vin pour le déguster. Il supprime simultanément les impuretés qui provenaient du bouchage ; cette première tradition remonte à l’époque d’avant le bouchon de liège, lorsque les obturations étaient faites d’autres matériaux comme le bois, la paille, l’huile, etc.). S’il le trouve convenable, il sert ensuite à tour de rôle aux convives un vin propre, pour revenir vers l’élue de son cœur à qui il sert « les amours », les dernières gouttes de la bouteille qui ont toutes les vertus, qui portent chance et signifiaient beaucoup. »

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

Les Bibliothèques municipales de la Ville de Genève http://www.bm-geneve.ch

Pour http://www.interroge.ch