Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Archives Interroge - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Quelle piqûre est la plus dangereuse entre celle du frelon, de la guêpe et de l'abeille ? Et pourquoi ?

Question répondue le 24.09.2013


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service InterroGE, voici le résultat de nos recherches :

Nous pourrions en gros classer dans l’ordre croissant de dangerosité (= du moins dangereux au plus dangereux) : 1. Le frelon. 2. La guêpe. 3. L’abeille. Ceci en raison de 2 facteurs de risque principaux : http://www.chu-rouen.fr/cap/dossier11.html#dossier

1. La quantité de venin injectée (liée au nombre de piqûres)

2. La composition chimique du venin injecté qui varie selon la famille à laquelle appartient l’insecte : famille des Apidés (abeille) et famille des Vespidés (guêpe et frelon).
Les réactions http://www.poisoncentre.be/article.php?id_article=19 sont de types :

- Normale (douleur, rougeur, gonflement)
- Toxique (si venin en quantité importante et passage directement dans le sang)
- Allergique (jamais à la première piqûre mais dès les suivantes selon la capacité immunitaire du sujet)

Le Frelon :

La peur qu'il suscite provient davantage de son vol qui est bruyant. Il y a aussi une part de légende en ce qui concerne ses piqûres, car le Frelon est plutôt craintif et se contente de défendre son nid. Il faut juste éviter de s’approcher du nid à moins de 2-3 mètres ou de le harceler volontairement en vol. En dehors de cela, il ne présente pas de danger dans le sens où, contrairement à la guêpe, il ne guette pas l’instant favorable pour passer à l’attaque. Avec lui, on adoptera donc un comportement adéquat, c’est-à-dire en restant calme, ce qui permet même de l’observer sans se faire piquer.

Voici quelques liens intéressants en français pour en savoir plus sur ces deux insectes de la famille des Vespidés :

- http://www.hornissenschutz.de/frelons.htm un excellent site sur le frelon qui fait le tour de la question et nous apprend même à le respecter.

- http://guepes_frelons.e-monsite.com/pages/la-piqure/eviter-
les-piqures.html
pour s’informer et adopter le bon comportement face aux guêpes et aux frelons.

La Guêpe :

« Toutes les femelles des guêpes piquent avec un aiguillon placé à l’extrémité du corps. L’aiguillon ne reste pas dans la plaie, contrairement à ce qui se passe pour l’Abeille domestique, (…). Elles piquent rarement dans une intention agressive, mais seulement lorsqu’on veut les saisir, ou qu’on les a dérangées, volontairement ou non. (…) L’action du venin est en général passagère, limitée le plus souvent à une douleur locale, tout au moins pour les guêpes solitaires. Le venin des guêpes sociales est plus actif : il cause parfois un peu d’œdème, et dans les cas sérieux un prurit, ou même une sorte d’urticaire. (…) C’est seulement lorsqu’on a la malchance d’irriter tout un guêpier, ou chose plus fâcheuse encore, d’avaler une guêpe cachée dans des fruits, ce qui peut amener un œdème de la gorge suivi d’asphyxie, que le cas peut devenir grave ». Vous trouverez ces informations dans « Les guêpes » de Lucien Berland : http://data.rero.ch/01-0204822, consultable à la bibliothèque du Muséum de Genève.

L’Abeille :

L’abeille ayant davantage d’ennemis naturels parmi les mammifères y compris l’Homme, que la guêpe et le frelon, son venin est nettement plus efficace.
« Le venin de l’Abeille mellifique est l’un des mieux connus. Riche en acide formique, il a une fonction aseptique ; c’est en instillant une goutte de leur venin dans chaque alvéole que les ouvrières conservent le miel, provision d’hiver de la colonie. La toxicité de ce venin est principalement due à deux de ses composants : l’apitoxine à effet convulsivant et stupéfiant, et l’histamine responsable du gonflement cutané. Les piqûres d’abeilles provoquent des réactions très variées sur les Vertébrés. (…) Les Hyménoptères ne sont pas très redoutables pour l’Homme. (…) A poids égal, le venin de la guêpe commune « Vespa germanica » est moins toxique que celui de l’Abeille mellifique. Le Frelon « Vespa crabro » n’est dangereux qu’en raison de la grande quantité de poison inoculé car les effets de sa piqûre sont comparables, en plus intenses, à ceux d’une piqûre de Guêpe. (…) une piqûre (de frelon) procure une sensation cuisante suivie parfois d’un vertige passager mais seule la répétition des attaques peut mettre en danger la vie d’un être humain. (…)
En ce qui la concerne, l’Abeille mellifique « Apis mellifica » appelée à tort « Abeille domestique » n’est pas domestiquée et a conservé vis-à-vis de l’Homme, les réactions d’une espèce sauvage. (informations trouvées dans « Connaître les animaux venimeux» d'Yves et Mauricette Vial, p. 127-128) : http://data.rero.ch/01-1907576, consultable à la bibliothèque du Muséum de Genève.

Voici enfin quelques pages internet pour en savoir plus sur l’abeille, sa piqûre et son venin :

http://apiculture-populaire.com/venin-abeille.html

http://apiculture-populaire.com/piqure-abeille.html

http://www.urgence-pratique.com/sites/default/files/medias/
fichiers/articles/prise_en_charge_des_reactions_aux_piqures_dhymenopteres.pdf


Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,
La Bibliothèque du Muséum d'histoire naturelle pour InterroGE

http://www.ville-ge.ch/mhng/bibliotheque.php

http://www.interroge.ch