Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Archives Interroge - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Est-il possible de se casser le bassin en faisant du ski de fond ? Existe il un classement des sports les plus dangereux ? Si oui, à quelle place est le ski de fond ?

Question répondue le 10.01.2014


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service InterroGE, voici le résultat de nos recherches :

Il faut croire que c’est possible, si on pense à la chancelière allemande Angela Merkel, qui vient de se fêler le bassin en pratiquant du ski de fond : « Elle est tombée. En ski de fond. A faible vitesse ». Selon le porte-parole du gouvernement fédéral, Steffen Seibert, il s'agit d'une « forte contusion liée à une fracture à gauche du bord intérieur du bassin. » http://bit.ly/KC8tWu

Apparemment, il n’est pas si simple de se blesser sérieusement au ski de fond, qui est considéré comme un sport peu dangereux.

Le Docteur Gilles Perrin, médecin du sport de l'équipe de France masters de ski de fond a publié sur son site http://www.masterskidefond.fr/medical/pdf/traumato-skidefon
d2.pdf
une statistique datant de 2010, tableaux à l’appui.

« Le ski de fond est-il un sport dangereux ? La réponse est non. Sur une saison d'hiver complète (2009-2010) [la statistique] montre que sur 20 728 blessés tous sports de neige confondus, le ski de fond ne génère que 1% des blessés pour environ 3% des pratiquants sur les pistes. […] On a donc une incidence très faible de la traumatologie en ski de fond, et dans tous les cas minime par rapport aux lésions du ski alpin et du snowboard. Le ski de fond est un sport peu traumatique et en particulier un des moins pourvoyeur de blessures parmi les sports de neige. »

Sur le site de l’Association des médecins de montagne français, http://www.mdem.org/france/DT1344345313/page/Ski-de-fond.ht
ml
, onglet ski de fond, on peut lire que :

« Les accidents de ski de fond représentent 0.7% du total des accidents de sports d'hiver en 2010-2011. ».

Plus en détail, « La pratique du ski de fond de compétition ou de loisir a vu se développer une pathologie traumatique spécifique, différente de celle du ski alpin et comportant deux volets :

1- La pathologie traumatique : Peu spécifique, elle se distingue par sa localisation essentielle au membre supérieur avec des fractures (1/3), des entorses ou luxations (1/3) et des contusions (1/3). Ces accidents s'expliquent par la difficulté de maîtriser vitesse et trajectoire ainsi que par les dangers naturels des bords de pistes (rochers, sapins ... ).

2-La pathologie micro traumatique : On constate un certain nombre de micro traumatismes spécifiques, liés à la technique du ski de fond et / ou au matériel utilisé. »

Pour ce qui est du classement de « dangerosité », vous trouverez sur ce site http://www.msport.net/newSite/index.php?op=aff_article&id_a
rticle=786
un graphique illustrant le pourcentage d’accidents de ski de fond par rapport aux accidents survenus dans les autres disciplines de ski.

La page 8 de cette étude du Bureau de prévention des accidents (BPA) http://bit.ly/1kt0H1E nous apprend que seulement 5 accidents en ski de fond (contre 5'924 en ski alpin) ont eu lieu en Suisse lors de la saison d’hiver 2012/2013.

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

Les Bibliothèques Municipales de la Ville de Genève pour InterroGE

http://www.ville-ge.ch/bm

http://www.interroge.ch