Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Archives Interroge - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Depuis quand les enfants à Genève ont-ils des vacances d'automne et depuis quand durent-elles une semaine ?

Date de la réponse: 26.10.2016


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Nous avons contacté Chantal Renevey Fry, archiviste du Département de l'instruction publique, de la culture et du sport de l'Etat de Genève, et voici ce qu'elle nous a aimablement répondu en réunissant des notes des mois d'octobre 1994 et juillet 2008, sous le titre "Vacances d'automne" :

"Au temps de Calvin, selon les lois académiques de 1559 structurant pour la première fois une école genevoise rendue obligatoire, les vacances étaient de 3 semaines pour les vendanges, durant lesquelles les écoliers étaient mis à contribution pour le travail agricole.

De 1888 à 1936, les écoles des communes rurales ont 3 semaines en automne, déduites des vacances d’été. Jusqu’en 1965/66, elles ont ensuite la possibilité de demander des vacances de vendange allant de 5 à 12 jours et dont la durée est compensée par un raccourcissement des vacances d’été qui ne sont plus que de 7 ou 8 semaines au lieu de 9.

Les communes concernées cette année-là sont Avully, Cartigny, Chancy, Jussy, Meinier, Presinge et Russin. Les autres écoles n’ont, depuis 1900, que 3 jours de vacances en automne.

Dès 1966/67, toutes les écoles ont 3 jours de vacances d’automne, qui doivent intervenir si possible à la Toussaint selon le règlement de l’enseignement primaire du 12 juin 1974.

La première semaine complète de vacances d’automne est introduite à l’essai en 1976/77, suite à une consultation effectuée en novembre 1974 auprès des parents et des élèves sur les horaires et vacances scolaires. Après une période probatoire de 3 ans, et suite à une nouvelle consultation qui voit cette semaine automnale recueillir 78% d’avis favorable, celle-ci est définitivement inscrite dans le planning des 13 semaines de vacances annuelles. Les jours de vacances supplémentaires ainsi alloués par rapport aux 3 jours initiaux sont déduits des vacances de Pâques.

NB. Le même processus de consultation conduit à l’introduction d’une semaine de vacances en février, compensée par la déduction d’une semaine de vacances d’été à fin août. Celles-ci passent ainsi de 9 à 8 semaines."

Voici les sources consultées par l'archiviste :

"La vie quotidienne à Genève au temps de l’Escalade" http://data.rero.ch/01-0331453  de Paul Geisendorf

"Congés hebdomadaires et vacances scolaires, consultation des familles" http://data.rero.ch/01-0314182 par Dominique Felder, Walo Hutmacher, Philippe Perrenoud et paru en mai 1975 dans les "Cahiers du Service de la recherche sociologique"

Ainsi que les archives de la direction de l’enseignement primaire (DEP) (1990 va 17.83, dossier 118 – "Vacances")

Le "Journal de Genève" a consacré deux articles à ce sujet :

"Vacances scolaires, nouvelle répartition ?" http://www.letempsarchives.ch/page/JDG_1974_03_16/9/vacances le 16 mars 1974

"Réponse à la consultation du DIP : nouveau régime des vacances, les parents sont contents" http://www.letempsarchives.ch/page/JDG_1979_01_11/12/articl
e/8383262
le 1er novembre 1979

Vous pouvez également consulter :

Le volume 6 de l'"Encyclopédie de Genève", "La science et l'école" http://data.rero.ch/01-1040969 , qui parle de l'organisation de l'enseignement. 

"Le jeûne genevois : réalité et mythe" http://data.rero.ch/01-2204028 d'Olivier Fatio. Cet article paru en 1971 dans le "Bulletin de la Société d'histoire et d'archéologie de Genève" http://data.rero.ch/01-0137240 , mentionne les négociations qui eurent lieu pour établir le Jeûne genevois férié en échange de fêtes catholiques.

Ainsi que notre réponse fournie le 20 octobre 2015 à la question : "Pourquoi appelle-t-on les vacances d'automne les "vacances de patates" ?" http://www.ville-geneve.ch/index.php?id=16358&id_detail=3604 .

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

La Bibliothèque de Genève http://www.bge-geneve.ch

Pour http://www.interroge.ch