Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Archives Interroge - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Est-ce que les oiseaux de mer se mangent ?

Date de la réponse: 09.04.2014


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Presque tous les animaux et plantes marins sont comestibles. Ce sont d’excellentes sources de nutriments essentiels pour les humains. En principe, la viande et les œufs de tous les oiseaux, oiseaux marins y compris, sont comestibles pour l’homme. Toutefois, leurs goûts varient d’une espèce à l’autre. Les oiseaux de mer sont donc des proies et des sources de nourriture pour l’homme non seulement, mais aussi pour d’autres animaux. Pour cette raison, de nombreuses espèces d’oiseaux marins se sont éteintes. Les mammifères qui ont accompagné les établissements humains dans les îles (comme les cochons, les chats et les rats, ainsi que les renards et autres carnivores) constituent d’importantes menaces de prédation pour les oiseaux de mer. Ces prédateurs s'attaquent surtout aux œufs et aux jeunes.

L’encyclopédie de Nouvelle-Zélande "Te Ara" http://www.teara.govt.nz/en/photograph/5487/predators nous apprend par exemple que les chats sauvages représentent une sérieuse menace pour les oiseaux de mer. Les orques et certains requins attaquent les oiseaux qui plongent. Parmi d’autres prédateurs, nous pouvons citer les lions de mer, les otaries et quelques oiseaux de proie. Voici, à titre d’exemple, la liste des prédateurs d’oiseaux de mer sud-africains sur ce site de l'Université du Cap http://web.uct.ac.za/depts/stats/adu/preds_prey.htm.

La lecture d'"Ocean birds : their breeding, biology and behaviour" de Lars Löfgren http://data.rero.ch/01-1879672 nous rappelle que l'homme et les oiseaux de mer ont des relations prédateur-proie, dans les endroits où les oiseaux représentent une source d’alimentation pour l’homme. Indirectement, les deux espèces sont en concurrence puisqu’ils exploitent les mêmes types d'organismes marins. L’activité humaine a contribué à la réduction drastique de nombreuses populations d’oiseaux de mer et à l'extermination complète de quelques espèces. Le cormoran à lunettes a, par exemple, été persécuté pour sa viande dans le Pacifique nord. Les peuples qui se sont répandus à travers les îles océaniques durant la préhistoire ont peut-être anéanti d'autres oiseaux marins.

Le site web canadien "Faune et flore du pays" http://www.hww.ca/fr/especes/oiseaux/les-oiseaux-de-mer.html nous fournit des indications supplémentaires sur les oiseaux de mer comme ressource alimentaire pour les humains : « Les oiseaux marins et leurs œufs constituent une importante source de nourriture pour les habitants des régions côtières du monde entier depuis des millénaires ». En effet, « au Canada, ces oiseaux jouaient un rôle important dans l’alimentation des Autochtones ».

Le site Iceland.is http://www.iceland.is/files/pdf/press-kit-islande-cuisine.p
df
nous apprend dans ce document sur la "cuisine islandaise" qu’en Islande, plusieurs types d’oiseaux sauvages sont chassés en vue d’être dégustés lors des fêtes de Noël. De plus, « un petit nombre d’oiseaux de mer est également chassé en Islande, généralement les macareux et guillemots, mais la chasse de ces espèces se fait de plus en plus rare ».

L'article "Oiseaux marins" de L'"Encyclopédie canadienne" http://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/seabird précise que « l’exploitation directe des oiseaux de mer comme source de nourriture, d'huile, d'appâts, de fertilisants (à partir du guano) et de vêtements est, pour l'instant, superficielle, et la chasse de subsistance n'est permise que pour les pays en développement ».

De nos jours, la majorité des oiseaux de mer sont protégés puisque de nombreuses espèces sont grandement menacées par l’activité humaine : par la destruction de leur habitat, par leur pêche accidentelle et par la famine (les parents ne parvenant plus à nourrir leur progéniture à cause de la surpêche). Diverses organisations nord-américaines se consacrent à l’étude et la conservation des oiseaux marins, telles que la Waterbird Society http://www.waterbirds.org et le Pacific Seabird Group http://www.pacificseabirdgroup.org. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) entend également protéger les oiseaux marins dans les mers australes http://www.uicn.fr/IMG/pdf/Protection_des_oiseaux_marins_da
ns_les_mers_australes.pdf


Vous avez la possibilité de visiter l’exposition « Oiseaux » http://www.ville-ge.ch/mhng/expo_oiseaux.php au Muséum d’histoire naturelle de la Ville de Genève jusqu’au 21 septembre. Nous vous signalons en outre que la bibliothèque du Muséum d’histoire naturelle de la Ville de Genève gère la bibliothèque de l'association "Nos Oiseaux" http://www.nosoiseaux.ch. Cette dernière renferme de nombreux documents ayant pour sujet les oiseaux de mer.

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

La Bibliothèque du Muséum d'histoire naturelle pour Interroge

http://www.ville-ge.ch/mhng/bibliotheque.php

http://www.interroge.ch