Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Archives Interroge - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Pourquoi le pont du Mont-Blanc bouge-t-il lorsque l'on marche dessus ?

Date de la réponse: 04.07.2017


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

On parle principalement de « phénomène » ou d’« effet de résonance ». Celui-ci se produit sous l’effet d’une absorption d’énergie (par exemple sous l’action du vent) et crée une amplification des oscillations. Le site "Futura sciences" http://bit.ly/2uFK0Ha nous rappelle que « l’on trouve le phénomène de résonance presque partout en physique, de l’absorption à l’émission de lumière par  les atomes, au mouvement des planètes  en passant par le mouvement des ponts suspendus en réponse aux rafales de vent ».

Selon l’article "Comportement réel des ponts-routes mixtes acier-béton" http://doi.org/10.5169/seals-73259 de Michel Crisinel, Manfred A. Hirt et Jean-Paul Lebet, paru en 1977 dans le "Bulletin technique de la Suisse romande" http://data.rero.ch/01-0178318 , le mouvement du pont est également dû aux véhicules qui empruntent ce passage et qui causent de faibles déformations ou déplacements de la structure : « Les sollicitations dynamiques des ouvrages d'art tels que les ponts-routes et les ponts-rails sont dues essentiellement aux charges mobiles roulantes et accessoirement à la pression dynamique du vent (rafales, tourbillons). En service courant, les sollicitations dynamiques engendrent sur la structure des déformations ou des déplacements toujours faibles, donc élastiques, ce qui fait que les relations entre les contraintes et les déformations spécifiques sont linéaires. […] les vibrations peuvent être ressenties désagréablement par des personnes marchant sur le pont; ce qui oblige à connaitre "la fréquence propre" de l'ouvrage et à s'arranger pour qu'elle ne provoque pas une gêne pour les usagers et qu'elle n'entraine pas un phénomène de résonance. »

De plus, sur le site de "L’académie secrète", une émission de vulgarisation scientifique canadienne, on nous explique dans l’article "Souvent, quand on est sur un pont, on va sentir que ça bouge. Comment les ponts font pour être flexibles ?" http://bit.ly/2tFos0q que certaines de ces structures bougent de par leurs méthodes de fabrication : « […] on construit les ponts en plusieurs morceaux, mis bout à bout. Entre les morceaux, on installe des joints d’expansion. […] Les dents ont suffisamment d’espace pour pouvoir s’ajuster : plus serrées quand il fait froid, et plus lousses quand il fait chaud. […] Comme le pont est composé de plein de petits morceaux attachés ensemble… C’est un peu comme la colonne vertébrale d’un squelette, ou la queue d’un animal. Juste deux morceaux ne bougent pas beaucoup, mais sur toute la longueur, ça rend le pont assez flexible pour plier quand il vente. »

Enfin, dans la "Tribune de Genève" du 27 septembre 2014 dans l'article "Le pont du Mont-Blanc ne devrait pas fermer" nous lisons au sujet d'un hypothétique passage du tram sur le pont du Mont-Blanc ceci : « l'ingénieur cantonal René Leutwyler détaille les mesures que nécessiterait l'arrivée du tram: "Il faudra rigidifier le pont car sa structure mixte en métal et béton fait qu'il vibre et se déforme passablement, ce qui n'est pas gênant pour les voitures mais est rédhibitoire pour le ferroviaire et le poids des trams actuels. En outre, les piles du pont reposent sur des pieux en bois qui sont d'origine et dont personne ne connaît, faute de plans précis d'époque, la capacité à supporter un tram. Il faudra les consolider". »

Si vous désirez davantage d’informations au sujet de ce pont, sachez qu’Interroge a répondu en mai 2015 à la question suivante : "Où puis-je trouver des informations concernant le Pont du Mont-Blanc ?" http://www.ville-geneve.ch/index.php?id=16358&id_detail=3047 et vous trouverez également quelques chiffres sur "Structurae" https://structurae.info/ouvrages/pont-du-mont-blanc , la base de données internationale du patrimoine du génie civil.

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

La Bibliothèque du Musée d'histoire des sciences http://institutions.ville-geneve.ch/fr/mhn/votre-visite/pre
parer-votre-visite/musee-dhistoire-des-sciences/nos-services/


Pour  http://www.interroge.ch