Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Archives Interroge - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Quelle est la hauteur du pont de la Jonction ? Et quelles sont les caractéristiques de l'Arve et du Rhône lorsqu'ils se rejoignent ?

Date de la réponse: 30.06.2017


Bonjour,

Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Comme vous le lirez dans l'article de la "Tribune de Genève" du 13 juillet 2015 "Le plus beau des balcons" http://bit.ly/2tooV6F de Luca di Stefano "le viaduc culmine, en moyenne, à 25 mètres au-dessus du niveau du Rhône et ses fondations plongent à 16,35 mètres de profondeur."

Vous trouverez d'autres informations techniques sur ce pont, appelé aussi Viaduc de la Jonction ou encore Pont-rail, dans le livre d'Anita Frei "Ponts de Genève" http://bit.ly/2topnBT . Vous pourrez y lire en particulier que "La structure du pont est formée de trois voûtes de forme parabolique en béton non armé, avec des portées théoriques de 48 m, 54,75 m, et 60,50m. Long de 218 m, l'ouvrage s'élève à 25 m au-dessus du niveau de l'eau."

En ce qui concerne l'Arve et le Rhône, voici ce que nous pouvons lire concernant la première, à la page 6 de la "Fiche-rivière n°7 : L'Arve" http://bit.ly/2tnYGxi éditée par le Canton de Genève, "De caractère torrentiel (crues brutales), elle [L'Arve] charrie un important volume de limon, ce qui lui donne cette couleur caractéristique des rivières de montagne. Le contraste de couleur entre le Rhône, qui ressort clair du lac après décantation et l’Arve, chargée de matières en suspension, se voit parfaitement à La Jonction, où elle rejoint le Rhône."

A la page 24 de cette même "Fiche-rivière", on constate que "Le débit moyen de l'Arve : A Genève [est de] 79 m3/s". Mais il ne s'agit que du débit moyen, car "L’Arve est toujours capable de violences redoutables et il n’est pas rare, du haut du pont de Carouge, d’y voir passer des troncs d’arbres et des buissons arrachés à ses rives, de même que des cageots, des légumes et des fruits enlevés aux cultures maraîchères voisines de ses bords."

Dans la "Fiche-rivière n°9 : Le Rhône" http://bit.ly/2tnZeDm , on apprend que : "Les débits moyens du Rhône sont de 183 m3/s à l’entrée du lac Léman et 251 m3/s à la sortie du lac à Genève. Il reçoit alors l’Arve (80 m3/s)." On le voit, la différence entre les deux cours d'eau est importante.

L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) https://www.hydrodaten.admin.ch/fr propose des données et des prévisions hydrologiques qui devraient vous intéresser. Ainsi il est possible d'observer et de comparer les mesures de débit et de température du Rhône et de l'Arve à Genève :

En mettant "Genève" dans l'onglet "Stations et données" http://bit.ly/2tomJfm , vous obtiendrez une comparaison des débits entre l'Arve et le Rhône à la date à laquelle vous faites la recherche. Par contre "Suite à des travaux d'aménagement du cours d'eau, les données de débit actuelles ne sont pas disponible et ceci jusqu' à nouvel ordre", comme vous le lirez sur la page concernant les données du Rhône à hauteur de l'Halle de l'île http://bit.ly/2tosuts .

Sur cette même page, "Stations et données", en consultant les graphiques, vous verrez la courbe de température du Rhône : A l'heure où cette réponse est rédigée (9h30 le 29 juin 2017) la température est 16.5°C, celle de l'Arve à la hauteur du Bout-du-monde https://www.hydrodaten.admin.ch/fr/2170.html est de 10.1°C. Ce qui fait quand même une sacrée différence ! Mais ce n'est rien comparé au 27 juin 2017 à 18h20 où l'eau du Rhône était mesurée à 22,5°C et celle de l'Arve à 13,2°C. On le voit l'eau de l'Arve est bien plus fraiche que celle du Rhône, près de 10°C de différence !

Ces différences de température et de débit ont conduit le Canton de Genève a édité le flyer de prévention "La baignade dans le Rhône peut être dangereuse : Conseils pour votre sécurité lors de la baignade en eaux vives" http://bit.ly/2toi11d , on y lira entre autre que "[Le Rhône] est un cours d'eau avec un fort courant qui peut varier fortement en fonction de l'ouverture du barrage en amont."

Pour terminer et en ce qui concerne la qualité de l'eau, le Canton de Genève a publié une "Étude de la qualité des rivières genevoises : le Rhône et l'Arve : Etat 2014 et évolution depuis 2002" http://ge.ch/eau/media/eau/files/fichiers/documents/rapport
_rhone_arve_2014_final_0.pdf
. On peut lire dans la conclusion que "C’est sur l’Arve que la qualité biologique et physico-chimique s’est globalement le plus améliorée ces six dernières années, avec la réapparition d’insectes sensibles disparus depuis les années 70. Les efforts pour améliorer la qualité de l’eau via le programme "Arve pure 2012" ont porté leurs fruits. Cependant, le  nombre de bactéries fécales, les concentrations en nitrites et en résidus médicamenteux dépassent les exigences de l’OEaux [Ordonnance fédérale pour la protection des eaux]. Ainsi, il existe encore des sources de pollutions des eaux usées non maîtrisées. En outre, des études sont menées afin d'optimiser la gestion des dépôts de sédiments."

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

Les Bibliothèques municipales de la Ville de Genève http://www.bm-geneve.ch

Pour http://www.interroge.ch