Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Archives Interroge - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Quels étaient les liens entre le comte et la comtesse Prozor avec le milieu théosophique à Genève ?

Date de la réponse: 24.09.2019


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Jean-François Mayer, dans son ouvrage "Les nouvelles voies spirituelles : enquête sur la religiosité parallèle en Suisse" http://data.rero.ch/01-1717088 indique ce qui suit au chapitre "Les débuts de la Société théosophique en Suisse" :

« […] La fondation officielle de la Section suisse date de 1910 : dans le local de la ST à Genève, on peut encore voir la charte du 1er décembre 1910, […] avec centre administratif à Genève ; sept loges (nombre requis pour la constitution d’une société nationale) sont mentionnées. […] 

En novembre et décembre 1900, le Dr Th. Pascal, auteur d’ouvrages théosophiques […] donna à Genève deux conférences sur les enseignements principaux de la théosophie, ainsi que sur les rapports de la théosophie avec la science, les philosophies et les religions. […]

"Seules, quelques consciences isolées s’ouvrirent timidement à la nouvelle lumière, se groupèrent dans les salons si généreusement accueillants du comte et de la comtesse Prozor […]." (Bulletin théosophique, oct. 1912, p. 2 http://data.rero.ch/01-R008126818 )

Il exista ainsi dès 1901 des loges genevoises, alors rattachées à la France. Le groupe théosophique de Genève organisa à plusieurs reprises des conférences publiques, par exemple en 1903. »

Concernant ces conférences, nous en trouvons les convocations dans le "Journal de Genève" de l’époque, dont les archives sont consultables sur le site "Le Temps archives" https://www.letempsarchives.ch .

En voici deux exemples :

5 mars 1902 https://bit.ly/2liiY9F  - « Théosophie – Vendredi soir, à huit heures et demie, sous les auspices du groupe théosophique de Genève, le comte Prozor fera une causerie sur « la Théosophie à travers les âges », qui sera suivie d’un entretien familier. Des réunions de ce genre auront lieu dorénavant le premier jeudi de chaque mois. – Entrée libre. » 

4 mars 1903 https://bit.ly/2l6kNqt  - « Théosophie. – On nous prie d’annoncer pour aujourd’hui mercredi soir, à huit heures, la conférence que fera M. le comte Prozor, au casino de St-Pierre. M. Prozor ayant déjà parlé, l’an dernier, sur « la Théosophie à travers les âges », voudrait à présent répondre à la question : « Qu’est-ce que la théosophie que veulent les théosophes d’aujourd’hui et que pensent-ils ? » Cette question a été posée dès le début aux conférences mensuelles organisées par le groupe théosophique de Genève, mais on n’a pu encore donner une définition complète et judicieuse de la théosophie, faute d’en avoir, au préalable, analysé quelques principes essentiels. »

En lien avec cette conférence, la Bibliothèque de Genève (BGE) conserve le document suivant : "La théosophie : oeuvre et doctrine : déclaration du Groupe théosophique de Genève" http://data.rero.ch/01-R008173100 rédigée et lue en séance publique au casino de St-Pierre le 4 Mars 1903 par le comte Prozor.

Nous trouvons également dans les collections du Centre d’iconographie de la BGE une photographie de l’intérieur de ce casino http://www.ville-ge.ch/musinfo/bd/bge/cig/detail.php?type_s
earch=simple&lang=fr&id=176551


Cet entrefilet paru le 22 novembre 1915 dans le "Journal de Genève" https://bit.ly/2mp6jlt nous indique l’adresse de la société : « 8h30. Cours public et gratuit au siège de la Société théosophique suisse, 3, cours des Bastions : Les lois fondamentales de la théosophie. » 

Et le 22 octobre 1920 un article https://bit.ly/2mOM8hn revient en quelques lignes sur les réunions de cette société organisée par la comtesse Prozor :

« Beaucoup de Genevois se souviennent d’une maison fort animée, où, il y a vingt ans, on faisait à la fois du théâtre et de la théosophie. C’était celle de la comtesse Prozor. Tandis que son mari, dont les fonctions de consul général de Russie comportaient assez de loisirs, et profitait pour traduire Ibsen […], elle s’occupait elle-même de répandre à Genève, qui l’ignorait jusque-là, la doctrine du Karma et de la réincarnation. Un jour les adeptes de ces croyances rencontraient dans son salon les fondateurs et les grands apôtres de la Société théosophique […]. »

Enfin, dans la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France "Gallica", nous trouvons l’ouvrage "La vie et la souffrance selon la théosophie ; suivi d'une conférence sur l'art et la théosophie" https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k496923 de la comtesse Marthe Elsa Prozor.

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

http://www.interroge.ch

Service de référence en ligne des bibliothèques de la Ville de Genève