Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Questions récentes Interroge

Découvrez les dernières questions posées à Interroge.

A qui appartiennent les initiales E. H., suivies parfois de la mention Atar, que l'on peut voir sur des cartes postales de Genève datant des années 1890 à 1910 ?

Date de la réponse: 22.09.2021

Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Nous voyons en effet ces initiales sur la carte postale ci-dessous par exemple :

Le portrait édité en carte postale du Conseiller d’Etat Alfred Vincent conservé au Centre d’iconographie de notre bibliothèque apporte des informations intéressantes pour répondre à votre question.

En effet, 3 intervenants différents sont cités pour sa fabrication :

a. le photographe Léon Louis Pricam ;

b. l’éditeur, E. Haissly ;

c. l’imprimeur, Atar.

« Haissly » pourrait donc bien être le nom de famille qui se cache dans les initiales « E. H. ».

Il serait maintenant utile d’identifier le prénom, ce qu’il est possible de faire grâce à la consultation des éditions numérisées de la Tribune de Genève. En effet, dans son édition du 6 juillet 1906, on trouve en page 3, en lien avec le décès d’Alfred Vincent, l’indication suivante :

« M. Edmond Haissly éditeur annonce la publication d'un beau portrait agrandi de M. le Dr Vincent. Une carte-postale sera également éditée. » Edmond Haissly est donc bien l’éditeur de la carte postale citée au début de notre réponse.

Pour être complet, nous devons ajouter qu’Edmond Haissly a également publié des ouvrages touristiques, comme par exemple La Vallée du Rhône : journal illustré des stations du Valais : organe de l'industrie hôtelière valaisanne ou encore le livre Zermatt et Saas-Fée : descriptions, histoire, ascensions, excursions, itinéraires par Jules Monod. Ce livre n'est pas conservé à Genève, mais le Journal de Genève en a signalé sa publication dans son édition du 3 juillet 1905.

Comme la plupart des éditeurs, Edmond Haissly devait collaborer avec des imprimeries pour la réalisation des œuvres qu’il éditait. Atar compte parmi les principales entreprises dans le domaine au 20ᵉ siècle à Genève. Il s’agit d’une entreprise fondée en 1896 dont le nom provient de la contraction d'« Ateliers artistiques ». Vous trouverez plus d’information à son sujet dans la notice que nous avons publiée.

En conclusion, il nous paraît raisonnable de penser que les cartes postales éditées autour de 1900 à Genève avec les initiales « E. H. » ont été réalisées par l’éditeur Edmond Haissly. En revanche, Edmond Haissly n’était pas photographe et achetait les clichés pour ses cartes postales auprès des photographes actifs à Genève, comme le montre le cas du portrait d’Alfred Vincent.

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

La Bibliothèque de Genève

Pour www.interroge.ch