Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Questions récentes Interroge

Découvrez les dernières questions posées à Interroge.

Les aliments bio produits à l'étranger sont-ils moins bons que ceux cultivés de manière conventionnelle en Suisse ?

Date de la réponse: 30.11.2021

Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Pour commencer, le document Vue d’ensemble des principaux labels bio et non-bio qu’on trouve en Suisse, disponible sur la plateforme des agriculteurs bio BioActualités.ch nous apprend qu’un produit dit « bio » signifie ceci   :

« La mention du bio est protégée et ne peut être utilisée que pour des produits de l’agriculture biologique dont la production et l’utilisation respectent l’Ordonnance bio. Les principes de base de l’agriculture biologique sont les mêmes dans le monde entier :
L’agriculture biologique travaille avec des engrais organiques, des produits phytosanitaires biologiques, et elle vise une utilisation soigneuse et durable des ressources que sont le sol, l’eau, la biodiversité etc. Elle renonce aux pesticides de synthèse et aux engrais chimiques. La transformation doit être aussi ménageante que possible. Contrôles annuels indépendants. »

Voici ce que ce même document indique au sujet du label bio suisse « Bourgeon » :

« Le Bourgeon est la marque des producteurs biologiques suisses et de leurs produits, La marque Bourgeon garantit une production complètement durable et une transformation douce. Aussi bien dans l’agriculture que dans la transformation, de nombreuses exigences vont plus loin que l’Ordonnance bio (p. ex. toute l’exploitation doit être bio, max. 10 % de concentrés pour les ruminants, interdiction des transports aériens, restrictions d’importations, pas de défrichage de forêt vierge, utilisation durable de l’eau, pas d’arômes, prescriptions de transformation douce pour chaque produit). Exigence de relations commerciales équitables en Suisse et à l’étranger, vérification de normes sociales. Sur les 7'200 producteurs bio de Suisse, 6'700 travaillent selon le strict Cahier des charges de Bio Suisse. »

Et en comparaison, voici ce que ce document indique au sujet du label bio européen : « Ces produits sont conformes à l’ordonnance bio européenne de l’UE, qui est pratiquement équivalente à l’Ordonnance bio CH. Principale différence avec l’Ordonnance bio CH: Les exploitations n’ont pas besoin d’être entièrement bio. »

Bio Suisse a publié le document Différences entre le bio de l’UE, le bio fédéral et le Bourgeon qui nous apprend qu’en Suisse il existe en fait deux types de bio. Le label « Bourgeon » et le « bio fédéral ». On apprend que le label « Bourgeon » est plus exigeant que le « bio fédéral ». Vous verrez dans ce document que le label « Bourgeon » autorise notamment moins d’additifs et d’auxiliaires technologiques que l’Ordonnance fédérale, il produit selon des directives plus sévères et implique des normes au sujet des emballages, des normes sociales minimales pour les employés, etc.

Le « bio fédéral » est très proche du label bio européen. A ce sujet, Bio Suisse écrit qu’« Il n’y a pratiquement pas de différences : la Suisse est tenue d’adapter régulièrement son ordonnance bio aux modifications de l’ordonnance de l’UE à cause de l’accord d’équivalence. Sans cet accord, l’UE pourrait fermer ses frontières aux importations venant de la Suisse. »

Sur le site de Bio Suisse vous trouverez la documentation et l'information nécessaires pour obtenir le label « Bourgeon ».

On constate que même s’il existe des différences entre les divers labels bio, ceux-ci ont en commun de respecter des ordonnances qui interdisent surtout les pesticides de synthèse et les engrais chimiques.

Nous étions arrivés à ces mêmes conclusions en 2017, lorsque nous répondions à la question « Est-ce que l'agriculture conventionnelle suisse équivaut au label bio européen ? »

Enfin, le document Durabilité et qualité des aliments biologiques publié en 2021 par l’Institut de recherche de l'agriculture biologique (FiBL), indique ceci au sujet de la comparaison de la qualité des aliments issus de l’agriculture biologique et de l’agriculture conventionnelle :

« Les études bibliographiques et les méta-analyses réalisées à ce jour concluent que les aliments bio diffèrent des aliments conventionnels et qu’ils obtiennent généralement de meilleurs résultats que ces derniers lorsqu’on les compare directement (voir Figure 4). Ces études montrent que les produits biologiques présentent des teneurs plus élevées en métabolites secondaires des plantes et en acides gras insaturés par rapport aux produits conventionnels. Les aliments bio obtiennent également de meilleurs résultats en ce qui concerne les composants réduisant la valeur des produits tels que le nitrate, les résidus de pesticides et les métaux lourds. Ces différences s’expliquent en partie par des différences dans la production. »

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

www.interroge.ch

Service de référence en ligne des bibliothèques de la Ville de Genève