Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Questions récentes Interroge

Découvrez les dernières questions posées à Interroge.

Pourquoi les ratons laveurs s'appellent-ils ainsi ?

Date de la réponse: 29.03.2021

Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Le livre Les carnivores introduits : le chien viverrin (Nyctereutes procyonoides Gray, 1834) ; et le raton laveur (Procyon lotor Linnaeus, 1758) de Marie-José Duchêne et Marc Artois nous présente ce petit mammifère originaire d’Amérique du Nord et d’Amérique centrale :

« Animal de taille moyenne, le raton laveur se distingue par deux particularités : son masque de "bandit" noir et sa longue queue annelée. […] Le raton laveur est plantigrade et ses pattes sont pentadactyles. […] Les doigts sont flexibles, très sensibles à la stimulation tactile et capables de manipulations délicates. »

La vidéo Les ratons laveurs rois de la pêche publiée par le de National Geographic Wild France sur sa chaîne YouTube nous indique que « Le sens le plus important pour les ratons-laveurs, c'est le toucher. Les paumes de leurs pattes avant sont recouvertes d’une peau qui devient plus souple et plus sensible lorsqu’elle est humide. […] Elles lui disent si une chose est comestible. »

L’article Pourquoi les ratons laveurs s’appellent ils ainsi ?, sur le site Instinct animal, explique que « Le raton laveur est un mammifère omnivore mais à prédominance carnivore. Sa nourriture favorite est composée de grenouilles, de poissons, de tortues, d’insectes, de vers mais également de lapins ou de petits rongeurs. Ses proies sont donc pour la plupart des animaux aquatiques ou semi-aquatiques et il lui faut, pour les attraper, se rapprocher au plus près d’une rivière ou d’un cours d’eau voir de chasser dans l’eau directement. […] Une fois sa proie attrapée, le raton laveur la frotte ou la pétrit entre ses 2 pattes avant afin de déterminer avec précision quel type de nourriture il s’apprête à manger. En effet, des scientifiques ont remarqué que les doigts de ses pattes possèdent de très nombreuses terminaisons nerveuses qui lui permettent, grâce au toucher, d’identifier l’animal qu’il vient d’attraper. Depuis des siècles, la croyance populaire voulait que le raton laveur lave sa nourriture avant de la manger et qu’il était, par conséquent, un animal propre, doué d’un sens de l’hygiène inconnu jusque-là dans le règne animal. Aujourd’hui, l’observation des scientifiques nous éclaire enfin sur ce comportement si caractéristique à cet animal. »

Pour terminer, l’Atlas des mammifères de Suisse et du Liechtenstein aborde la question de sa présence en Suisse : « les premiers indices de sa présence en Suisse ont été découverts dans les années 1970 près de la frontière avec l’Allemagne où l’espèce a été relâchée dans les années 1930. A l’heure actuelle, des ratons laveurs ont été signalés dans toutes les régions de Suisse, à l’exception du sud et du sud-est.  […] »

Le site Info Fauna - Centre national de données et d'informations sur la faune de Suisse - vous permet de visualiser sur une carte la distribution de cet animal en Suisse.

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

La Bibliothèque du Muséum d'histoire naturelle

Pour www.interroge.ch