Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Questions récentes Interroge

Découvrez les dernières questions posées à Interroge.

Quelle est la couleur originale des façades de la cour intérieure de la maison Tavel ?

Date de la réponse: 21.09.2021

Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Dans l'ouvrage Ville et canton de Genève, paru dans la série Arts et monuments, nous trouvons un historique détaillé de la maison Tavel, située à la rue du Puits-Saint-Pierre no. 6 :

« la plus ancienne maison d’habitation conservée à Genève et l’un des plus remarquables exemples d’architecture médiévale en Suisse. Les fouilles archéologiques qui ont accompagné la restauration de 1974-1984 concernent une longue période, qui s’étend du 1er siècle avant notre ère jusqu’au XIXe siècle. [...] La première maison à posséder les dimensions et le plan général de l’actuel bâtiment remonte probablement au XIIe siècle et présentait l’aspect d’une maison forte. [...] Au XVe siècle la maison appartenant à la famille seigneuriale des Tavel, qui la reconstruisirent presque entièrement sur les pans de mur restés debout après l’incendie de 1334 qui ravagea la ville de Saint-Germain à la Madeleine. La maison reçut une façade d’apparat encadrée de deux tourelles et fut agrandie à l’arrière. Aux XVe et XVIe siècles, l’installation d’une auberge entraîna la première grande transformation intérieure. Vers 1680, les Calandrini, alors propriétaires, intégrèrent la vieille maison à leur nouveau palais : une des deux tourelles fut démolie pour ménager la place de la nouvelle porte cochère ; une cage d’escalier à rampes droites ajourées d’arcades en anse de panier s’érigea dans la cour entre les deux bâtiments. [...] Aux XVIIIe et XIXe siècles, les appartements subirent de nouvelles transformations. La Ville de Genève acquit la maison en 1963 pour la destiner au Musée du Vieux-Genève. La restauration fut conduite par Antoine Galeras pour l’architecture et l’atelier Crephart-Hermanes pour les sculptures et la reconstitution du décor extérieur rendu à ses couleurs des XVIIe-XVIIIe siècles, gris foncé à joints blancs. [...] La façade pignon sur cour, souvent remaniée laisse encore voir un couronnement de créneaux. »

Pour répondre plus précisément à la question de la couleur de la façade de la cour maison Tavel, un rapport demandé en 2019, rendu en 2020, par la Direction du patrimoine bâti de la Ville de Genève, apporte un éclairage. Les experts ont relevé différentes couches (stratigraphie) de badigeon autour de la fenêtre murée, sur le retour de façade des escaliers donnant sur le jardin. Les  analyses stratigraphiques, conduites en 2020 par l'atelier Saint-Dismas sur mandat de la Ville de Genève, relèvent que les façades étaient d'aspect clair alors que les encadrements de fenêtres étaient peints en gris.

Sur les 3 phases mises en présence, seule la plus récente est facilement identifiable, à la suite des travaux effectués dans les années 1980. Vu l’ancienneté du bâtiment, il est hypothétique de dater les 2 phases précédentes.

Ce qui est commun à toutes ces couches, c’est d’être des badigeons à la chaux.

Sur une couche, probablement de préparation, de couleur blanc beige, un badigeon gris avec des fragments de couleur variable forme le badigeon de la 1ere phase.

La 2e phase est composée de couleur beige à beige rosé et de fragments de couleur variable. La plus récente - celle des années 1980 -, sur une couche de préparation blanche, une couche fine d’aspect variable ocre jaune clair est visible.

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

La Bibliothèque d'art et d'archéologie

Pour www.interroge.ch