Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Questions récentes Interroge

Découvrez les dernières questions posées à Interroge.

Toutefois, leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons particulièrement attentifs à la date de publication.

Quelle est l'origine du mot "Marie-Louise" employé pour désigner un passe-partout ?

Date de la réponse: 25.11.2021

Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Le Dictionnaire Larousse en ligne donne une définition du mot marie-louise, maries-louises :

« 1. Passe-partout biseauté ou à gorge, fixé au bord intérieur d'un cadre.
2. Encadrement du papier de fond d'une affiche par une bordure en harmonie avec la couleur dominante de celle-ci et destinée à la mettre en valeur. »

Sur les sites de professionnels, tels que l’encadreur L’Eclat de verre ou encore le Blog des pros, vous pourrez lire qu’un passe-partout et une Marie-Louise n’ont pas tout à fait la même fonction.

L’origine de ce terme est rarement expliqué et plutôt incertain. Vous pouvez toutefois trouver une explication sur le site Etymologie français latin grec Sanskrit :

« Une "marie-louise" (au pluriel, des "maries-louises") est un entourage que l'on fixe sur le bord intérieur d'un cadre.
Cette définition de l'encadrement, propre à une peinture plutôt qu'à un dessin ou aquarelle, n'est attesté que vers le milieu du siècle dernier. […]
Le terme lui-même de "marie-louise" ne semble être l'objet de définition en dictionnaire encyclopédique, de façon systématique que bien tardivement après l'apparition du terme qui daterait du XIXe siècle, d'après les rares références trouvées dans la presse anglo-saxonne ou Française. »

Sur ce site, un extrait en anglais dont la source n'est pas claire indique que ce mot fait référence à la seconde épouse de Napoléon, Marie-Louise d'Autriche, qui aurait rendu l'usage de ce passepartout populaire. On peut également lire cette même information dans le livre de Nicole Gingras : Les absences de la photographie.

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

www.interroge.ch

Service de référence en ligne des bibliothèques de la Ville de Genève