Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Questions récentes Interroge

Découvrez les dernières questions posées à Interroge.

Toutefois, leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons particulièrement attentifs à la date de publication.

Qui a inventé l'équerre ?

Date de la réponse: 24.02.2022

Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Le site Mesurer le Ciel et la Terre du Centre national d'histoire des sciences à Bruxelles présente un modèle ancien d’équerre et nous donne une définition, ainsi que quelques informations à propos de cet instrument :

« Instrument formé de deux pièces ajustées à angle droit et servant soit à vérifier des angles droits, soit à tracer des angles et plans droits. Le nom équerre vient du latin exquadra du verbe exquadrare : rendre carré.

Qui ? L’origine précise de l’équerre étant inconnue, on ne peut avancer un nom d’inventeur.

Quand ? Il est difficile de déterminer précisément la date d’apparition de l’équerre mais il semble qu’elle existait déjà dans l’Égypte ancienne : en effet, elle était certainement utilisée pour favoriser la précision des angles dans la construction des Pyramides. Le musée du Caire conserve d’ailleurs des équerres datant de la XXe dynastie (XIIe siècle av. J.-C.).

Evolution : Au commencement, l’instrument ne consistait qu’en deux pièces en bois ajustées afin de former un angle droit. Aujourd’hui, on peut trouver des équerres ayant 2 ou 3 pièces ajustées et faites dans des matériaux aussi divers que le plastique, le bois et même le caoutchouc. »

Nous trouvons un résumé de l’ouvrage de Clément Mathieu Des équerres et des compas, non disponible dans les bibliothèques suisses romandes, sur le site de la librairie indépendante Unithèque qui confirme ce qui suit :

« L'équerre sert à tracer ou à indiquer l'angle droit, sinon c'est une "fausse-équerre". Son emploi, connu il y a plus de 4000 ans dans l'Egypte ancienne se poursuit aujourd'hui pour de multiples métiers. »

Le chapitre Les espaces de l’écrit du livre de Catherine Chadefaud L’Écrit dans l'Égypte Ancienne indique encore :

« Les fouilles archéologiques ont livré des objets de la vie quotidienne : objets utilitaires certes mais aussi objets de "luxe". Les objets révèlent le nom du destinataire (du propriétaire), souvent ses titres, fonctions mais aussi des formules prophylactiques, des invocations.
Ces objets sont très variés : chevet de lit, objets de toilette, flacons à onguents, bijoux, amulettes, matériel de scribe, matériel d’artisans comme l’équerre ou le niveau, outils, armes, mais aussi mobilier (chaise ou pliant) et encore les sarcophages. »

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur l’histoire des mathématiques et de ses instruments, nous vous conseillons les livres suivants :

- L’histoire des mathématiques de Richard Mankiewicz

- Le beau livre des maths de Clifford Pickover

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

La Bibliothèque du Musée d'histoire des sciences

Pour www.interroge.ch