Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Le plaisir du 7e Art

Nos podcasts

Rencontre avec Bettina Stepcynski

Rencontre
Dans le cadre du 21e cycle Lettres frontière, une rencontre avec Bettina Stepcynski, autour de son roman "Sibylle une enfant de Silésie".

Une soirée avec Michel Tirabosco

Rencontre
La musique est essentielle à la vie, Michel Tirabosco en est convaincu. A huit ans il écoute pour la première fois l'Aria de la suite en ré majeur de J-S Bach. C'est immédiatement le coup de foudre avec la musique classique. Il est fasciné par tant de beauté et de pureté. Son père est baryton et l'emmène très vite à l'opéra. A la maison, on écoute Verdi, Puccini, Bizet... Dû à son handicap, il choisira pratiquement le seul instrument adapté pour lui. Sa flûte de pan deviendra sa fidèle amie, sa confidente, son casse-tête parfois! Michel Tirabosco nous racontera en toute simplicité son parcours de vie. Il présentera sa flûte de pan en essaimant quelques notes par-ci par-là... Pour lui, jouer est un véritable art de vivre, la musique une vraie quête de soi-même. Il est fasciné par le son et toujours en recherche du meilleur équilibre entre technique, musicalité et harmonie du corps.

Rencontre avec Nicolas Couchepi

Rencontre
Autour de son roman : Les Mensch, dans le cadre du 21e cycle Lettres frontière Né en 1960 à Lausanne, Nicolas Couchepin vit aujourd’hui dans le Canton de Fribourg. Il étudie les lettres à l’Université de Lausanne, la politique sociale à l’Université de Genève et obtient un diplôme d’éducateur en 1986 à l’Ecole d’études sociales et pédagogiques de Lausanne. Il travaille plusieurs années comme éducateur et voyage beaucoup, notamment en Afrique et en Asie. Depuis 2009, il est traducteur et rédacteur pour Caritas et est l’auteur de plusieurs pièces de théâtre, d’un essai et de romans. Dans la famille Mensch (nom qui fait référence aussi bien à l’allemand être humain qu’au yiddish homme de bonne volonté, bon homme) apparemment ordinaire, le père, Théo, sa femme, Muriel, leur fille, Marie, chacun a un rapport fort à l’écrit, sauf Simon, le fils.

histoire de l’imprimerie musicale avec Constance Frei

Rencontre
Typographie à caractère mobile, gravure sur bois, sur cuivre, sur étain… Dès la fin du XVe siècle, les typographes n’ont cessé de développer et perfectionner les techniques d’impression de manière à obtenir un résultat graphique toujours plus proche du geste musical. Représenter la musique était un véritable défi et fabriquer une partition impliquait la participation de nombreux artisans comme le fondeur de caractères, le papetier, le correcteur, le compositeur de caractères, le relieur, le graveur ou encore l’encreur… Une soirée dans les ateliers d’impression des XVe-XVIIIe siècles aux côtés des ouvriers du livre afin de mieux comprendre l’évolution de la notation et du style musical. Constance Frei est musicologue et une fidèle amie du Salon musical.

Rencontre avec paola pigani

Rencontre
- Paola Pigani est née en 1963 en Charente et a grandi dans une famille nombreuse. Poète et nouvelliste, elle vit à Lyon et publie en 2013 son premier roman N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures, soutenu par une bourse d’écriture de l’Arald. Elle partage actuellement son temps entre son travail d’éducatrice et l’écriture. Grâce au témoignage d’une femme très âgée dont elle fait le personnage principal de son roman, Paola Pigani rend tangible le drame des populations tziganes enfermées dans des camps pendant la seconde Guerre Mondiale. Elle raconte l’histoire d’Alba,14 ans en 1940, qui sillonne les routes du sud-ouest de la France avec sa famille, et dont le bonheur tout simple sera bouleversé par un arrêté interdisant la circulation des nomades. L’auteur donne une humanité à ces victimes, décrivant leur perte d’identité et de liberté, au-delà des clichés ou des abstractions.

rencontre avec roland buti

Rencontre
de lettres et d’histoire. En parallèle à son métier et ses recherches, il se consacre à la littérature et publie un recueil de nouvelles avant d’écrire trois romans. Avec justesse et sensibilité, ce roman aborde la fin d’un monde, celui des paysans des années septante, avant l’agriculture industrielle. C’est aussi la chronique d’un été catastrophique où la sécheresse sévit, où les familles se désagrègent. A la fois témoin et acteur, le narrateur, Gus, un adolescent de treize ans va vivre un passage douloureux vers l’âge adulte. Un roman d’apprentissage, précis et pertinent dans sa vision de la nature et du monde animal, dont l’innocence de Rudy, garçon de ferme handicapé mental, offre une seconde lecture.

Salon musical - Le bruit est mon métier

Rencontre
Une soirée avec Béatrice Graf Avant d'être une œuvre artistique, la musique est un paquet de décibels plus ou moins intenses perçus par nos oreilles et transmis à notre cerveau. Celui-ci travaille sans relâche à en décoder les influx nerveux. Béatrice Graf est batteuse de rock et de jazz. Le bruit est donc son métier. Elle nous livre une méditation, baguettes de batterie à la main, sur l'acte de produire, de percevoir et de subir le bruit et le son. Une méditation en forme d'interrogations, car nous vivons dans un monde saturé de sons dont les effets s'appellent acouphènes et autres déficiences auditives.

Rencontre avec Klaus Merz

Rencontre
Ces Voisins inconnus reçoivent l'auteur suisse et sa traductrice, Charlotte Gloor La prose de Klaus Merz envoûte le lecteur comme le tango séduisit en son temps le grand-père de Lena. Dans Der Argentinier/L'Argentin, le narrateur écoute Lena lui raconter le parcours de ce Suisse, enseignant à l'école primaire, qui traverse l'Atlantique peu après la guerre pour entamer une vie de gaucho en Argentine. Un violent rhume des foins l'oblige à renoncer rapidement à cette activité. Il découvre alors le tango. A son retour en Suisse, l'Argentin ne danse plus, mais tous sont persuadés qu'il maîtrise cet art. Par un subtil procédé narratif, Klaus Merz laisse le lecteur s'approcher au plus près de son personnage principal. La contagieuse fascination de Lena et du narrateur pour l'Argentin est magnifiquement portée par son écriture tout en poésie. Rencontre animée par Marie Fleury Wullschleger Organisée par le Literaturhaus Zürich, en collaboration avec le Centre de traduction littéraire de Lausanne et le soutien de la Fondation Oertli.

Musique et nombres d'or

Conférence
Une soirée avec Paul Kristof Le Nombre d'or cache dans sa formule mathématique et ses tracés géométriques la promesse de mystérieuses joies esthétiques. On le trouve partout, que ce soit dans la nature, les arts visuels ou l'architecture ; mais qu'en est-il de la musique ? Tous les ouvrages sur le Nombre d'or consacrent un chapitre à la musique, mais bien peu de traités musicologiques abordent la question du Nombre d'or. Pourquoi ? Paul Kristof, animateur du Salon musical, mène l'enquête sur un sujet passionnant, à la croisée de l'histoire de l'art, de la musicologie, de l'architecture sacrée, de l'ésotérisme et de la philosophie. Cette soirée est proposée dans le cadre du Salon musical de la discothèque de Vieusseux.

Rencontre avec Alex Capus

Rencontre
Bestseller d'Outre-Sarine, Léon et Louise relate une passion au long cours déployée sur plus de 60 ans. Léon et Louise n'ont pas vingt ans lorsqu'ils se rencontrent dans un petit village français vers la fin de la Première Guerre mondiale. Séparés par les hasards de l'Histoire, les deux jeunes gens ne s'oublieront jamais. Alex Capus est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse. Il vit jusqu'à l'âge de cinq ans à Paris, puis part s'installer en Suisse avec sa mère. Alex Capus est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages dont deux sont disponibles en français. Traduite dans de nombreuses langues, son oeuvre a été récompensée par le Grand Prix de Pro Helvetia 2011. Modération de la rencontre : Marie Fleury Wullschleger Dans le cadre du Cycle "Ces Voisins inconnus", organisé en collaboration avec le Literaturhaus Zurich, le Centre de traduction littéraire de Lausanne, avec le soutien la Fondation Oertli.