Découvrez les musées municipaux
Toute l'offre culturelle


  • L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.
  • Site internet du Conservatoire et Jardin botaniques


  • Le FMAC a pour missions de développer la présence de l’art dans l’espace public et de soutenir les artistes actifs et actives à Genève. Le FMAC gère la Médiathèque, un espace de consultation et de diffusion d’une collection dédiée à l'art vidéo. Le FMAC Mobile, par ses actions de médiation, favorise l’intérêt et la compréhension des publics pour le domaine de l’art contemporain.
  • Page web du Fonds municipal d’art contemporain


  • Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.
  • Site internet du Musée Ariana


  • Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque et ses ateliers de restauration.
  • Site internet des Musées d'art et d'histoire


  • Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.
  • Site internet du Musée d'ethnographie


  • Le Muséum d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.
  • Site internet du Muséum d'histoire naturelle
    Site internet du Musée d'histoire des sciences
fmac_oppenheim_collection_2015_01
© Ville de Genève / Hardman-Jones Jerry, 2013

Open Oppenheim

Une œuvre monumentale de l'artiste américain Dennis Oppenheim exposée à Halle Nord

Du 05.07.2015 au 30.08.2015
Inauguration : Samedi 4 juillet 2015, de 17h à 19h
Halle Nord
Place de l’Ile, 1
1203 Genève

Halle Nord expose une œuvre historique de la collection du Fonds d'art contemporain de la Ville de Genève (FMAC) durant tout l'été. Au début des années 80, l'artiste américain avait imaginé un projet pour Genève qui n'a jamais pu être réalisé. Œuvre en elle-même, la maquette de la sculpture est visible pour la première fois depuis trente ans dans la ville de sa création. Une dizaine de dessins de l'artiste, créés a posteriori à partir de cette œuvre et issus également de la collection du FMAC, sont exposées au Mamco de Genève.

Invité par l’AMAM, l’association œuvrant à l’époque pour la création du futur Mamco à Genève, Dennis Oppenheim vient créer in situ une première sculpture monumentale, que le Musée d’art et d’histoire acquiert. L’artiste propose alors de pousser plus loin l’aventure genevoise en concevant une œuvre pour l’espace public. Avec des étudiants de l’école d’art et des artisans locaux, il réalise la maquette du projet. Véritable machine, la construction prévoit trois états différents : elle peut être simple sculpture statique, peut devenir mobile parfois et peut très occasionnellement constituer une rampe de lancement pour feux d’artifices. Oppenheim, que Tinguely qualifie alors d’artiste le plus important de la prochaine génération, souhaite implanter Launching Structure #3. An Armature for Projection dans le parc Bertrand. Le conseil administratif de la Ville accepte le don du projet et le choix du lieu en octobre 1981.

En réalité, le projet restera utopique, car c’est le début d’une virulente polémique qui durera environ deux ans et dont la presse se fera largement l’écho. L’association des habitants du quartier, s’insurge contre la pose de « cette fusée géante » d’une quarantaine de mètres de long dans leur parc. Le parti politique d’extrême droite Vigilance, qui avait déjà combattu les œuvres installées au quai du Seujet, surnommées par eux « le tas de ferraille », organise pétitions et manifestations. La Ville renonce finalement au projet.

Ces débats passionnels sont représentatifs des réactions liées à la présence de l’art contemporain dans la ville. Ces dernières oscillent sur un large spectre entre indignation, incompréhension et enthousiasme, et traduisent plus généralement certaines interrogations relatives à l’art de notre temps. Le FMAC part de cette exposition pour proposer une douzaine de rendez-vous à la découverte d’autres œuvres visibles dans le quartier et initier un questionnement sur l’art dans l’espace public.

Gratuits et ouverts à tous les publics, ces rendez-vous estivaux sont conçus pour ponctuer une journée de plage ou de travail, sur une note réflexive et curieuse, avant l’heure de l’apéritif.

Evénements liés