Découvrez les musées municipaux
Toute l'offre culturelle


  • L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.
  • Site internet du Conservatoire et Jardin botaniques


  • Le FMAC a pour missions de développer la présence de l’art dans l’espace public et de soutenir les artistes actifs et actives à Genève. Le FMAC gère la Médiathèque, un espace de consultation et de diffusion d’une collection dédiée à l'art vidéo. Le FMAC Mobile, par ses actions de médiation, favorise l’intérêt et la compréhension des publics pour le domaine de l’art contemporain.
  • Page web du Fonds municipal d’art contemporain


  • Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.
  • Site internet du Musée Ariana


  • Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque et ses ateliers de restauration.
  • Site internet des Musées d'art et d'histoire


  • Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.
  • Site internet du Musée d'ethnographie


  • Le Muséum d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.
  • Site internet du Muséum d'histoire naturelle
    Site internet du Musée d'histoire des sciences

Domaines

La générosité des donateurs

Constituée de dons, de legs et de dépôts accumulés sur plus de deux siècles, la collection du Musée d’art et d’histoire reflète le goût genevois et son histoire. La générosité des collectionneurs, des sociétés et des fondations est en effet la première source d’enrichissement de l’institution et le nom de certains donateurs est ainsi indissociable de son histoire : Walther Fol, Gustave Revilliod, Étienne Duval, sans oublier Jean-Jacques Rigaud, Anna Sarasin, Amélie Piot ou encore Jacob-Adolphe Holzer, et plus récemment, Roger et Françoise Varenne, Janet Zakos, Edmond de Rothschild ou Monique Nordmann. Côté institutions, il faut citer la Fondation Lucien Baszanger, créée en 1967 par le joaillier éponyme (1890-1971), à l’origine d’importants dépôts de tableaux hollandais et flamands ; la Fondation Jean-Louis Prevost, fondée en 1973, qui a fait don de plus de 1000 objets (arts appliqués, peintures des XVIIIe et XIXe siècle provenant d’anciennes familles patriciennes genevoises, complétés par des achats) ; et les fondations Garengo, Gottfried Keller et Hartung-Bergman qui ont largement participé à l’enrichissement des Beaux-Arts.

Aujourd’hui, la collection du MAH peut se targuer de présenter six grands domaines de spécialité : Beaux-Arts, Arts graphiques, Archéologie, Arts appliqués, Bibliothèque d’art et d’archéologie et Horlogerie, émaillerie, bijouterie et miniatures.

Beaux-Arts

Parmi les plus importants fonds publics suisses, les Beaux-Arts conservent des œuvres représentatives des mouvements fondamentaux de l’art occidental du XVe au XXe siècle (6200 peintures, 1400 sculptures). Ce fonds a pour spécificités le portrait et le paysage de l’école genevoise, des écoles italienne, hollandaise et flamande des XVIe et XVIIe siècles, ainsi que de l’école française des XVIIe et XVIIIe siècles. L’impressionnisme, le symbolisme, les avant-gardes du début du XXe siècle et le Nouveau Réalisme font partie des mouvements bien représentés, tout comme les artistes Jean-Étienne Liotard, Alexandre Calame, Camille Corot, Ferdinand Hodler, Félix Vallotton ou encore Bram Van Velde au travers d’importants ensembles monographiques. Ces artistes figurent aussi aux côtés de Jean-Pierre Saint-Ours, Rodolphe Töpffer et Carlos Schwabe dans la collection d'Arts graphiques.

Arts graphiques

Ce fond regroupe 25'000 dessins et pastels et 350'000 estampes, multiples, photographies et livres d'artistes. L’essentiel des grands développements artistiques du XVe siècle à nos jours peuvent y être retracés : aux importants fonds flamands et hollandais (Goltzius et l’école de Haarlem, Rembrandt), français (Boucher, Corot, Redon), anglais (Hogarth, Earlom, Etching Revival) ou encore allemands (Dürer, Baselitz, Hartung) et italiens (Tiepolo, Piranèse) s’ajoutent une abondante collection de pastels du XVIIIe siècle, des ensembles relatifs aux avant-gardes russes et hongroises, un fonds de miniatures persanes, sans oublier des ensembles exhaustifs de John M Armleder, Markus Raetz et Franz Gertsch.

Archéologie

Grâce à la générosité et la curiosité des Genevois qui s’intéressent, dès le milieu du XVIe siècle, aux cultures anciennes, le MAH se place au premier rang des musées suisses pour ce qui concerne l’Antiquité. Les statues, sarcophages, reliefs, inscriptions, céramiques et monnaies du domaine Archéologie dessinent sur plusieurs millénaires les contours des civilisations préhistoriques régionales, étrusques, romaines, grecques et égyptiennes ainsi que de la Nubie et du Proche-Orient (20'000 objets de l'Antiquité classique, 8000 objets d'Égypte et de Nubie, 2000 objets du Proche-Orient, 47'000 objets liés à la Préhistoire, 100'000 monnaies et médailles).

Arts appliqués

L’esprit encyclopédique du musée tient également dans ses pièces très diversifiées d'arts appliqués couvrant les champs des arts des métaux précieux, des instruments de musique anciens, des textiles, du mobilier, des armes et armures ainsi que de l'art médiéval. Le monde chrétien d’Orient y occupe une place importante, en particulier les arts copte et byzantin (23'000 objets décoratifs et utilitaires, 6000 armures et armes anciennes, 900 instruments de musique).

Horlogerie

Enfin, le domaine Horlogerie, émaillerie, bijouterie et miniatures fait honneur à l'horlogerie genevoise (montres décorées d'émaux, chefs-d’œuvre compliqués) et aux spécialités suisses (montre-bijou de petite taille ou de forme fantaisie, mécanismes à musique et à automates). La pendulerie française, avec ses grands horlogers (Breguet, Leroy, Lépine, etc.), tient aussi une place de choix, tandis que les miniatures sur émail, ivoire ou sur vélin soulignent la dextérité des artistes genevois et européens. À la suite d’un cambriolage, en 2002, suivi de la fermeture du Musée de l’horlogerie et de l’émaillerie, ces pièces ne sont plus présentées au public. Le catalogue raisonné des œuvres dérobées est téléchargeable ici (20'000 montres, pendules, outils, bijoux, bibelots, émaux et miniatures).

Livres précieux

Régulièrement nourri par de nouvelles acquisitions ciblées, le fonds de livres précieux de la Bibliothèque d’art et d’archéologie réunit livres anciens, ouvrages illustrés pour bibliophiles, livres d’artiste et livres-objets de créateurs suisses et étrangers (11'000 volumes anciens, 6000 livres d’artistes, 500'000 livres, catalogues et ressources numériques).