Découvrez les musées municipaux
Toute l'offre culturelle


  • L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.
  • Site internet du Conservatoire et Jardin botaniques


  • Le FMAC a pour missions de développer la présence de l’art dans l’espace public et de soutenir les artistes actifs et actives à Genève. Le FMAC gère la Médiathèque, un espace de consultation et de diffusion d’une collection dédiée à l'art vidéo. Le FMAC Mobile, par ses actions de médiation, favorise l’intérêt et la compréhension des publics pour le domaine de l’art contemporain.
  • Page web du Fonds municipal d’art contemporain


  • Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.
  • Site internet du Musée Ariana


  • Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque et ses ateliers de restauration.
  • Site internet des Musées d'art et d'histoire


  • Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.
  • Site internet du Musée d'ethnographie


  • Le Muséum d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.
  • Site internet du Muséum d'histoire naturelle
    Site internet du Musée d'histoire des sciences

La nuit est belle

Prolongation jusqu'au 14 avril 2019




Des mots pour sauver la Nuit
Une quête dans nos galeries
Un agenda du ciel

La nuit est belle


Je suis la frêle ombre de la Terre. De votre Terre.
Or, vous me considérez trop souvent comme hostile et oppressante.

C’est grâce à moi que vous êtes en contact avec l’immensité de l’univers
auquel vous appartenez, avec ses étoiles et ses autres galaxies lointaines.

Le Jour et moi nous partageons parfaitement le temps de la
rotation de la Terre et ce, depuis des milliards d’années.
Nous avons ainsi donné le rythme de la vie sur notre planète.
Vous exigez dorénavant encore plus de lumière, et moi je me meure.
Avec des milliers d’espèces viv
antes nocturnes.


Changez rapidement de valeurs et de représentations collectives.
Je ne vous demande pas de changer la devise Post Tenebras Lux
en Post Lucem Tenebrae, juste de mieux me respecter!

Vous êtes parvenus à épurer l’eau il y a déjà 60 ans,
vous avez commencé à mieux préserver la qualité de l’air
dès les années 2000, vous arriverez bien à me protéger.



L’exposition «La nuit est belle» a pour l’objectif est de mieux informer le public sur les enjeux qui se cachent derrière la problématique des pollutions lumineuses, avec leurs impacts sur la biodiversité et même sur notre santé. Et pourquoi pas, inciter chacun et chacune à agir à sa manière pour… sauver la nuit!

La nuit noire se fait grignoter par les lumières artificielles toujours plus nombreuses à l’échelle de la planète, comme dans nos régions. Sous la pression des pollutions lumineuses -au cours des trente dernières années, les éclairages artificiels ont doublé- les paysages nocturnes naturels reculent et disparaissent ainsi que leurs richesses. Avec pour conséquence, des dégâts  collatéraux  nombreux, tels que: une diminution de la biodiversité, un appauvrissement de nos ciels nocturnes en étoiles visibles, des impacts sur notre santé… et un formidable gaspillage d’énergie aux coûts de plus en plus élevés.

Pour sensibiliser le public, le Muséum fait intervenir divers spécialistes qui vous éclairent sur la pollution lumineuse dans un film original. Et en prolongement de l’exposition, un parcours découverte ludique pour partir à la rencontre des animaux nocturnes de nos régions et du monde entier vous est proposé dans l’ensemble de ses galeries. Par ailleurs, l’ouvrage Ballet nocturne, Un regard sur les chauves-souris de l’Arc jurassien du photographe et naturaliste Yves Bilat, paraît à cette occasion. Mais ce n’est pas fini, l’exposition sera suivie dès la rentrée, d’un riche programme d’animations.

Le Muséum et la Société Astronomique de Genève, précurseurs dans cette thématique où se mêlent à la fois science et société, ne comptent pas en rester là! Ils ont même un rêve secret: proposer un grand événement populaire d’extinction momentanée et simultanée  de tous les éclairages publics de la région. De quoi rivaliser en image et attractivité avec les fameux feux d’artifices de Genève ou d’Annecy!

Dossier pédagogique la Nuit est belle (PDF)

Exposition du Muséum du 26 mai 2018 au 6 janvier 2019
en partenariat avec l’État de Genève, la Maison du Salève,
la Société Astronomique de Genève et le Centre de coordination
ouest pour l’étude et la protection des chauves-souris (CCO),
dans le cadre du programme «corridors biologiques»
du Grand Genève.