Découvrez les musées municipaux
Toute l'offre culturelle


  • L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.
  • Site internet du Conservatoire et Jardin botaniques


  • Le FMAC a pour missions de développer la présence de l’art dans l’espace public et de soutenir les artistes actifs et actives à Genève. Le FMAC gère la Médiathèque, un espace de consultation et de diffusion d’une collection dédiée à l'art vidéo. Le FMAC Mobile, par ses actions de médiation, favorise l’intérêt et la compréhension des publics pour le domaine de l’art contemporain.
  • Page web du Fonds municipal d’art contemporain


  • Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.
  • Site internet du Musée Ariana


  • Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque et ses ateliers de restauration.
  • Site internet des Musées d'art et d'histoire


  • Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.
  • Site internet du Musée d'ethnographie


  • Le Muséum d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.
  • Site internet du Muséum d'histoire naturelle
    Site internet du Musée d'histoire des sciences

Dioramas

Installation dès le 20 octobre 2017 jusqu’en décembre 2019


Niveau 2 du parcours permanent
Tout public
Gratuit

L'ÉVASION DES ESPÈCES, UNE ŒUVRE DE JÉRÉMIE GINDRE, LAURÉAT DE L'APPEL À PROJET LANCÉ PAR LE FONDS D'ART CONTEMPORAIN DE LA VILLE DE GENÈVE (FMAC) ET LE MUSÉUM EN 2017


Pour son cinquantième anniversaire dans son bâtiment de Malagnou, le Muséum a souhaité inviter un artiste domicilié à Genève à investir ce musée qui nourrit l’imaginaire de ses habitants, toutes générations confondues, depuis son ouverture.

Clin d'œil à l'ouvrage fondateur de Charles Darwin, L'Origine des espèces, ce projet propose de s'intéresser à l'histoire de l'émigration de certaines espèces loin de leur milieu d'origine.

Partant d'une question inscrite dans la vitrine des poissons du lac ("D'où sont-ils venus?"), Jérémie Gindre fait référence à de nombreux cas d'animaux introduits, volontairement ou non, et prenant parfois démesurément leurs aises dans leur nouvel environnement: le mustang en Amérique du Nord, les lapins aux îles Kerguelen, les perruches à Bruxelles, le Chien viverrin ou la Tortue de Floride en Europe, la Moule zébrée dans le Saint-Laurent, le Pissenlit au Svalbard ou le Crabe royal sur les côtes de la Norvège. Il évoque aussi l'esprit des migrations dont l'homme n'est pas responsable, mais qui conservent leur capacité à étonner: les blocs erratiques, les noix de coco, les plantes dispersées à l'autre bout du monde par les oiseaux.

Ce qu'il appelle ces "évasions" - parce qu'elles évoquent dans notre imaginaire une liberté reprise par l'animal, ou une opportunité saisie par la plante - sont très souvent liées à des histoires romanesques: les étourneaux introduits à Central Park par un fan de Shakespeare, les fonds marins de Méditerranée menacés par l'algue tueuse échappée du Musée océanographique de Monaco, etc. Tous ces cas l'ont incité à aborder le projet par le versant histoire de l'histoire naturelle, à tirer le diorama vers le récit plus que la reconstitution.

L'Évasion des espèces propose de s'écarter un peu du principe du diorama comme fenêtre ouverte sur une scène figée dans le temps, pour mettre en place un fil narratif entre les vitrines. Chaque série est alors envisagée comme une bande dessinée racontant une de ces évasions.

Biographie courte de Jérémie Gindre
Jérémie Gindre est né en 1978. C’est un artiste et écrivain suisse, vivant à Genève.
Il a publié à ce jour une douzaine d’ouvrages de formes variées – roman, nouvelle, essai, journal, bande dessinée, guide – et réalisé de nombreuses expositions réunissant dessins, sculptures et textes.
Après des résidences au Stúdio FKSE (Budapest), à Ivalo (Finlande), à la Villa Arson (Nice), à 20qm (Berlin) ainsi qu’à la Wallace Stegner House (Canada), il a également bénéficié en 2011 d’un séjour de recherche aux Centres Interfacultaires en Neurosciences et Sciences Affectives de Genève, et au Centre archéologique européen de Bibracte en 2013.
Ses oeuvres ont été présentées notamment au Kunsthaus Baselland, au Museo de Arte Moderno de Buenos Aires, à la Kunsthalle Fri-Art de Fribourg, au Kiosk de Gand ainsi qu’au Centre d’art contemporain La Criée de Rennes. Il est représenté par la galerie Chert Lüdde, Berlin. Ses livres ont été édités chez L’Olivier, Fink, Boabooks, Lendroit, Rollo Press et Motto. Son dernier roman Pas d’éclairs sans tonnerre est paru aux éditions Zoé.
www.jeremiegindre.ch