Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Archives Interroge - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Quelles sont les conséquences liées à l'exode de la population vénitienne ? Quel est le pourcentage de Vénitiens qui désertent la ville ?

Question répondue le 29.04.2014


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Vous trouverez tous les chiffres disponibles en matière de statistique de la population sur le site officiel de la Ville de Venise, en cliquant sur « Popolazione » : http://www.comune.venezia.it/flex/cm/pages/ServeBLOB.php/L/
IT/IDPagina/26622#7727202
. Vous y découvrirez des tableaux statistiques par mois qui vous donneront des chiffres détaillés sur les émigrés vénitiens.

Quant aux conséquences de cet exode plusieurs sources s’en font l’écho :

Tout d’abord l’UNESCO met en garde contre la "Transformation de Venise en ville-musée" ainsi que des problèmes de simplification économique qui en découlent http://portal.unesco.org/culture/fr/ev.php-URL_ID=3499&URL_
DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html
. Voici les conséquences de son dépeuplement citées dans cet article :

« D'abord, Venise semble abandonnée: l'hiver, la ville est morte, sans animation, et certains quartiers restent vides constamment, or un tel abandon accélère le processus de dégradation. Elle revit seulement l’été, grâce au tourisme.

On assiste également à une transformation de la structure sociale: la population active chute et les classes moyennes disparaissent.

Mais la conséquence sociale la plus marquante reste le vieillissement de la population : la classe d'âge 0-19 est faiblement représentée et, en 1991, l'âge moyen s'élevait à 45,5 ans. »

Le journaliste Roberto Bianchin envisage aussi les conséquences de cet exode dans un article paru dans "La Repubblica" du 25 août 2006 :
http://www.repubblica.it/2006/08/sezioni/cronaca/2030-venez
ia-vuota/2030-venezia-vuota/2030-venezia-vuota.html
. Il évoque notamment la fermeture de commerces de quartier et l'ouverture, en contrepartie, de chaînes et autres multinationales s'adressant aux besoins des touristes...

Vous pouvez aussi consulter le blog "TraMeZziniMag" tenu par Lorenzo Cittone qui avance que « Le jour se lèvera un jour prochain sur Venise vide de toute sa population » : http://tramezzinimag.blogspot.ch/2013/11/le-jour-se-levera-
un-jour-prochain-sur.html
.

Et si vous voulez pousser votre recherche un peu plus loin, vous pouvez vous référer au dossier en ligne de Giuseppe Santillo (Conseiller de la Province de Venise entre 1995 et 1999) publié par DPH (Dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale) qui relate des actions mises en place dans la politique publique de logement pour inciter les Vénitiens à rester : http://base.d-p-h.info/fr/fiches/dph/fiche-dph-6936.html.

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

Les Bibliothèques municipales de la Ville de Genève pour Interroge

http://www.ville-ge.ch/bm

http://www.interroge.ch