Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Archives Interroge - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Dans quelle langue les sourds de naissance réfléchissent-ils ?

Question répondue le 05.11.2015


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Le document "A la découverte de la surdité" http://www.ffsb.be/sites/default/files/publications/A_la_de
couverte_de_la_surdite.pdf
réalisé par le Centre d'information et de documentation sur la surdité (CIDS) en collaboration avec la Fédération francophone des sourds de Belgique (FFSB) d’avril 2004 répond en page 10 à la question : « Comment pense une personne sourde si elle n’utilise pas les mots ? » ainsi : « La pensée se développe sur base d’images, de sensations, d’impressions pour se construire… et des mots écrits puisque ceux-ci sont appris. »

Le mémoire "Surdité et entendement : approche philosophique et historique" http://bit.ly/1iEVl3B rédigé par Anne-Catherine Bobin de l’Université de Lille, pose la question de savoir comment pensent les sourds. Dans la conclusion de son mémoire, l’auteure précise que :

« [La] virtuosité visuelle des sourds a alors mis sur la voie d’une forme de pensée particulière, visuelle, organisant les raisonnements dans un espace logique, plutôt que dans un ordre temporel, en utilisant les liaisons spatiales entre les éléments d’information. Cette forme de pensée a alors pu être rapprochée de celle des esprits scientifiques procédant par images construites, schémas et autres graphiques. Les langues des signes créées par les sourds de par le monde témoignent dans leur organisation de cette pensée visuelle, dont elles se font l’expression autant que le support. »

Le site "PodcastScience.fm" http://bit.ly/1NdGwNP propose un dossier daté de janvier 2011 et intitulé : "Dans quelle langue pensent les sourds ?". Il y est expliqué que dans le cas d’une personne sourde de naissance et que « si la surdité est détectée assez tôt, l’enfant sourd pourra acquérir un langage gestuel au lieu d’un langage oral. […] La langue des signes aide à ce que l’enfant en bas âge puisse apprendre à penser en langue des signes. ». Il est encore souligné : « Ce qu’on a constaté c’est qu’un enfant sourd qui apprendrait à posteriori notre langue deviendra bilingue, mais continuera à penser en langue des signes. De la même manière lors de son sommeil, il codifiera ses rêves en signes. Il peut arriver qu’un sourd lors de son sommeil gesticule occasionnellement avec des signes de sa langue. »

L’article paru le 24 mars 2013 dans le journal français "L’union" : "Les sourds pensent-ils en langage des signes ?" http://bit.ly/1WyZgfK ,  va également dans ce sens en précisant que « Les sourds de naissance […] ont […] besoin d'une langue visible pour communiquer, mais surtout pour formuler une idée dans leur esprit, en visualisant mentalement de petits signes. Ce que leur permet la langue des signes produite à la fois par les mains, les expressions du visage et les mouvements du corps. Pas de voix intérieure, donc, mais une vue intérieure. »

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter les documents suivants :

"Surdité, langue des signes et développement cognitif" http://data.rero.ch/01-R003194080  de Cyril Courtin

L’étude "La structure de la langue influence-t-elle la structure de la pensée ? Le cas des enfants sourds signeurs natifs" de Cyril Courtin paru dans "Culture(s) et réflexivité" http://data.rero.ch/01-R003887576

"Sourde, muette, aveugle : histoire de ma vie" http://bit.ly/1WCfIMi  de Helen Keller

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

Les Bibliothèques municipales de la Ville de Genève http://www.bm-geneve.ch

pour Interroge http://www.interroge.ch