Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Archives Interroge - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Qui est le concepteur du Jardin anglais dans sa première version de 1854 et existe-t-il des documents originaux sur le sujet ?

Question répondue le 14.11.2018


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

L’aménagement de ce qu’on appelle communément, depuis 1862, le jardin Anglais – en fait de son vrai nom, adopté par le Conseil d’Etat en 1857, la promenade du Lac – est lié aux grands travaux menés à partir du milieu du XIXe siècle, après la démolition des fortifications, sur le front nord de la ville et à la création de la route d’ Hermance.

Elle est l’un des espaces liés au développement de l’offre hôtelière de la ville. Ce contexte est rappelé par Leïla el-Wakil dans un chapitre de l’ouvrage "La Genève sur l'eau" http://data.rero.ch/01-R215832160.

A la page 132 nous pouvons lire ceci : "En 1850, le projet d’extension de Rive fut voté et on procéda sans plus attendre à la mise en adjudication des parcelles. La continuation du quai consista en trois immeubles-barres, de plusieurs maisons chacun, à Rive, il s’agissait d'établir un système de squares." Parmi ceux-ci, l’hôtel de la Métropole, bâti par l’architecte Joseph Collart et achevé en 1855.

"C’est surtout l’aménagement de l’autre côté du quai, sur les lambeaux acérés des fortifications, du premier jardin Anglais, qui procura à l’hôtel un surcroît de prestige. Comme l’hôtel des Bergues avait un accès à l'île Rousseau en guise de jardin privé, l’hôtel de la Métropole aurait le jardin Anglais."

Une présentation générale a été faite par l’historien David Ripoll dans le catalogue de l’exposition "Jardin, jardins : 3 siècles d'histoire des jardins à Genève" http://data.rero.ch/01-R004723608 qui s’est tenue à l’Institut et musée Voltaire en 2008.

Le même auteur a fait une mise au point plus complète de l’histoire de la promenade dans le document "La fontaine du Jardin anglais : étude historique" http://bit.ly/2DkhvGt retraçant l'historique de la fontaine installée au jardin Anglais dans les années 1860 lorsque la construction du pont du Mont-Blanc suscitera une extension du parc initial.

Il ne donne pas le nom du premier concepteur de la promenade, qui à notre connaissance n’a pas encore été identifié. Le projet a peut-être été conçu au sein des services municipaux. Le premier paysagiste nommément cité est Jules Allemand qui réaménage la promenade pour mieux accueillir les visiteurs de l’exposition nationale de 1896.

On peut aussi rappeler le projet non réalisé du graveur Henri Mezger, qui proposait dans les années 1870 d’étendre l’emprise du jardin jusqu’à la jetée des Eaux-Vives. Ce plan http://bit.ly/2Tagpmb, qui évoque le futur projet de plage des Eaux-Vives, est conservé dans nos collections.

S’agissant d’un équipement public, les sources sur sa construction sont à chercher aux Archives d’Etat de Genève (AEG) http://ge.ch/archives, principalement en ce qui concerne les aspects urbanistiques, et aux Archives de la Ville de Genève http://w3public.ville-ge.ch/seg/xmlarchives.nsf , pour ce qui est de son aménagement et de ses transformations ultérieures.

L’étude de David Ripoll donne une bibliographie ainsi qu’un regeste des principales sources disponibles.

Nous conservons de nombreuses images de ce jardin, dont on aura un aperçu dans notre base de données http://bit.ly/2RUz4kN.

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

Le Centre d'iconographie de la Bibliothèque de Genève http://www.bge-geneve.ch/iconographie

Pour http://www.interroge.ch