Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Archives Interroge - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Quelle est la plus ancienne trace d'écriture retrouvée en Suisse ?

Question répondue le 06.12.2019


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

L’apparition et le développement de l’écriture sur le territoire helvétique sont expliqués comme suit par Thomas Hildbrand dans son article "Civilisation de l'écrit" https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025628/2012-11-21/ du "Dictionnaire historique de la Suisse" (DHS) :

« Il y a un lien étroit entre écriture, civilisation et histoire. Dans une perspective anthropologique, l'écrit est un moyen de communication parmi d'autres, qui s'oppose à l'oral. On a longtemps considéré qu'une civilisation appartenait à l'histoire ou à la préhistoire selon qu'elle utilisait ou non l'écriture. En conséquence, on ne pourrait parler d'histoire que s'il existe des sources écrites, tandis qu'une civilisation sans écriture serait sans histoire. »

Plus loin, Thomas Hildbrand détaille les multiples usages de l’écrit sur le territoire suisse et surtout explique que ce développement n’est pas régulier :

« Sur le territoire de la Suisse, l'usage de l'écriture est attesté avant l'arrivée des Romains par quelques fragments d'inscriptions, marques de potiers et monnaies. Ensuite et jusqu'à la fin de l'Antiquité, il resta limité aux milieux romanisés, puis il régressa nettement quand l'influence romaine disparut. Son développement au cours du Moyen Age se fonde sur l'héritage culturel de l'Antiquité tardive, combiné à la tradition orale des peuples germaniques, et sur l'importance du Livre dans la religion chrétienne. La Bible, les ouvrages liturgiques, les vies de saints (généralement en latin) et les traités des pères de l'Eglise étaient les textes les plus répandus, lus et copiés surtout par le clergé (moines et chanoines), jusqu'au XIIe s. Vers 1150 au sud et à l'ouest, vers 1300 dans le reste de la Suisse, commença l'extension de l'écrit au domaine juridique et administratif (Chancellerie); la codification de lois permit d'imposer certaines normes et pratiques. Au bas Moyen Age et à l'époque moderne, le processus gagna la comptabilité, les tribunaux et le notariat; on vit apparaître (surtout en Suisse romande et italienne) des notaires professionnels. […] Il existait en outre un usage privé de l'écrit (correspondance, livres de raison, journaux). L'invention de l'imprimerie, autorisant la diffusion massive de textes, poussa les autorités religieuses et laïques à prendre les premières mesures concrètes de censure. L'histoire montre à quel point l'accès à l'écrit put servir à imposer une discipline sociale. »

Sur l’apparition de l’écriture en Suisse, Martin Steinmann, dans l'article "Ecriture" https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/012801/2012-11-21/ du DHS, est encore plus précis et nous dit :

« Les Celtes, à défaut d'écriture propre, utilisaient l'alphabet grec et ses dérivés italiques. Mais les documents en rapport sont rares. Les Romains introduisirent leurs caractères sur le territoire suisse. »

Les Celtes sembleraient ainsi être les premiers habitants de la Suisse à utiliser une forme moderne d’écriture. Cependant les traces de ces dernières sont surtout recensées par les écrits romains car les supports d’écritures celtes n’étaient pas prévus pour traverser le temps comme nous l’explique Gilbert Kaenel dans l'article consacré aux Celtes https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/008016/2007-07-30/ dans le DHS :

« Rappelons que César, après avoir défait les Helvètes près de Bibracte au printemps 58 av. J.-C., a retrouvé dans leur camp des tablettes sur lesquelles étaient recensés, en caractères grecs, les noms des dizaines de milliers de participants à l'émigration avortée! Evidemment, de tels documents exceptionnels, sur des supports en matière périssable, ne se sont pas conservés dans le terrain. Outre les inscriptions mentionnées et quelques graffiti sur de la céramique, signalons la célèbre marque Korisios, estampée sur une épée de Port vers 100 av. J.-C. (nom du forgeron ou du propriétaire?), aussi en caractères grecs. La mention la plus ancienne d'un Helvète remonte à la fin du IVe s. av. J.-C.: Eluveitie ("j'appartiens à l'Helvète") découverte à Mantoue, mais en caractères étrusques. »

Si vous souhaitez approfondir ce sujet, vous trouverez différents documents dans le catalogue des bibliothèques genevoises "RERO Explore" https://explore.rero.ch/fr_CH/ge . Voici une sélection de documents :
 - "Histoire et art de l'écriture" http://data.rero.ch/01-R003894144/html?view=GE_V1  de Marcel Cohen et Jérôme Peignot
 - "Notre écriture, de l'antiquité aux temps modernes" http://data.rero.ch/01-R003685458/html?view=GE_V1  d'Adrian Frutiger
 - "Les usages publics de l'écriture : (Antiquité - XXe siècle)" http://data.rero.ch/01-R004731355/html?view=GE_V1 paru sous la direction de Michel Cassan
 - "Passé présent : "Lousonna" ou l'Antiquité d'actualité" http://data.rero.ch/01-R003781520/html?view=GE_V1  de Laurent Flutsch

En ligne, nous pouvons également vous recommander ces deux articles :
 - "Les graffiti sur céramique d'Augusta Raurica : l'écriture au quotidien" http://doi.org/10.5169/seals-109952  de Sylvestre, Richard - article paru en 2009 dans "AS : Archéologie suisse" et disponible en ligne sur la plateforme "e-Periodica"
 - "The Sword of Korisios" http://doc.rero.ch/record/289347  de René Wyss - article paru en 1956 dans la revue "Antiquity" et disponible en ligne dans la bibliothèque numérique "RERO doc"

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

La Bibliothèque du Musée d'ethnographie de Genève

http://www.ville-ge.ch/meg/bibliotheque.php

Pour http://www.interroge.ch