Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Archives Interroge - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

Pour quelle raison y a-t-il une rue Thomas Masaryk à Genève ? Quel est son lien avec notre ville ?

Question répondue le 12.05.2020


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Le site "Noms géographiques du canton de Genève" fournit les informations que vous recherchez dans sa fiche concernant la rue Thomas-MASARYK https://ge.ch/noms-geographiques/voie/geneve/rue-thomas-mas
aryk
:

« Thomas Masaryk (1850-1937) fut le premier président de la république tchèque "née à Genève".

Genève bénéficie d'une place de choix dans le coeur des Tchèques, comme dans celui des Slovaques. C'est en effet à l'Hôtel Beau-Rivage que le philosophe tchèque Thomas Masaryk signa le traité entérinant la création de la Tchécoslovaquie en 1918. Notre cité a joué un rôle important lors de la création de l'Etat tchécoslovaque. Le président Masaryk a séjourné plusieurs mois à Genève et y a fait la première déclaration visant à l'indépendance du pays.

Une des salles de l'établissement genevois porte encore le nom du leader indépendantiste devenu, quelques mois plus tard, le premier président de la nouvelle République. Il le restera jusqu'en 1935.

C'est à Genève déjà que Masaryk avait trouvé refuge pendant la Grande Guerre. C'est là qu'il commença son combat pour une Tchécoslovaquie indépendante. Son discours, prononcé en 1915 à l'occasion du 500e anniversaire de la mort du réformateur tchèque Jean Hus - symbole de la nation face à l'oppression catholique- marqua les esprits. La plaque commémorant cette célébration, déposée sur le mur de l'ancienne Salle de la Réformation où avait eu lieu l'événement, puis conservée par les responsables de l'édifice, a été remise à l'Association Beseda Slovan, qui l'a elle-même offerte à la mission permanente tchèque auprès des Nations unies.

Expulsé du pays en raison de ses interventions publiques contre la monarchie austro-hongroise, Masaryk continua quant à lui son combat de l'étranger. Sa fille épousa un Genevois et vécut longtemps sur les rives du Léman.

[...] »

Vous trouverez sur cette même page quelques articles de journaux qui parlent de Thomas Masaryk.

Le "Dictionnaire historique de la Suisse" (DHS) https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/042931/2009-10-29 a également consacré un article à Tomás Garrigue Masaryk qui ajoute ce qui suit :

« Masaryk étudia la démocratie suisse et développa l'idée d'une "Bohème suisse" dans son ouvrage sur la question tchèque ("Česká otáska", 1895). Il voyait également dans la Suisse un modèle pour la fédéralisation de l'Autriche-Hongrie. Durant la Première Guerre mondiale, il organisa à Genève la résistance contre la monarchie austro-hongroise (1915) et déclara l'indépendance de la Tchécoslovaquie les 4 et 6 juillet 1915 à Zurich et Genève. Il fonda le bureau de presse du Conseil national tchécoslovaque à Genève en 1917. Masaryk fut président de la Tchécoslovaquie de sa création en 1918 jusqu'en 1935. Il proposa de prendre la Constitution suisse pour base des droits nationaux, mais se heurta à la résistance des partis politiques. »

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

http://www.interroge.ch

Service de référence en ligne des bibliothèques de la Ville de Genève