Découvrez les bibliothèques de la Ville de Genève
Toute l'offre culturelle


  • La Bibliothèque de Genève déploie sur 4 sites un patrimoine écrit, imprimé, musical et iconographique unique qu’elle sélectionne, protège, valorise et transmet au grand public comme au public scientifique.
  • Site internet de la Bibliothèque de Genève


  • Les Bibliothèques municipales sont des lieux de rencontre, de découverte et de partage qui vous proposent de nombreux documents à emprunter ainsi que des activités gratuites pour petit-e-s et grand-e-s.
  • Site Internet des Bibliothèques municipales


  • Les musées d’art et d’histoire, le Musée d’ethnographie et le Museum d’histoire naturelle, les Conservatoires et Jardin botaniques et le Fond municipal d’art contemporain proposent un accès à leur bibliothèque scientifique .
  • Site internet


  • Vous avez une question et vous souhaitez une réponse personnalisée? Le réseau des bibliothèques genevoises vous offre, en moins de trois jours, un résultat fiable et des sources identifiées.
  • Service Interroge

Archives Interroge - Question / réponse

Retrouvez nos réponses archivées. Leur contenu pouvant devenir obsolète, nous vous rendons attentifs à la date de publication.

De quelle œuvre d'Aristote est tirée la citation : "Le sacrifice de soi-même est la condition de la vertu" ?

Question répondue le 25.05.2020


Bonjour,

Nous vous remercions d'avoir fait appel au service Interroge, voici le résultat de nos recherches :

Sur internet, la phrase est plus répandue dans la forme « Le sacrifice de soi, condition de la vertu » et elle est, en effet, le plus souvent associée à l'œuvre "Rhétorique" d'Aristote. Toutefois, le chapitre ou la page exacte ne sont jamais donnés.

On ne retrouve la phrase "sacrifice de soi-même, condition de la vertu" qu'à l'entrée « sacrifice » https://bit.ly/3eig5f3 de la "Table générale des matières" de l'ouvrage "Rhétorique d'Aristote" http://data.rero.ch/01-0185597 par Jules Barthélemy-Saint-Hilaire. Cet ouvrage est accessible en ligne https://bit.ly/3c1yCe2 .

Comme son nom l'indique, il s'agit d'une table, un index, présentant des matières générales traitées dans l'ouvrage. Il ne s'agit donc pas d'une citation du texte d'Aristote, mais d'une formule de l'auteur.

Cette entrée de la "Table générale des matières" renvoie au premier tome https://bit.ly/36xgibI , chapitre 9, paragraphe 10 https://bit.ly/2zwsQDQ où il est écrit ceci :

« Les choses honnêtes et belles sont aussi les actes absolument bons qu'on fait pour sa patrie en se sacrifiant soi-même. »

Et l'auteur ajoute en note :

« "En se sacrifiant soi-même". Les dévouements pour la patrie ont peut-être été plus fréquents dans l'antiquité que dans les temps modernes. »

En conclusion, on peut donc en déduire que le sacrifice de soi-même pour la patrie est une des condition de la vertu selon Aristote, mais cette phrase ne fait pas partie de son œuvre. C'est donc une confusion, comme il en existe de nombreuses sur internet au sujet des citations, qui a dû pousser un lecteur à attribuer cette phrase directement à Aristote.

Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.

Cordialement,

http://www.interroge.ch

Service de référence en ligne des bibliothèques de la Ville de Genève