Découvrez les musées municipaux
Toute l'offre culturelle


  • L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.
  • Site internet du Conservatoire et Jardin botaniques


  • Le FMAC a pour missions de développer la présence de l’art dans l’espace public et de soutenir les artistes actifs et actives à Genève. Le FMAC gère la Médiathèque, un espace de consultation et de diffusion d’une collection dédiée à l'art vidéo. Le FMAC Mobile, par ses actions de médiation, favorise l’intérêt et la compréhension des publics pour le domaine de l’art contemporain.
  • Page web du Fonds municipal d’art contemporain


  • Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.
  • Site internet du Musée Ariana


  • Le Musée d’art et d’histoire figure parmi les plus grands musées de Suisse. Riche de quelque 650'000 objets parmi lesquels des créations majeures et des séries uniques, il révèle sur cinq étages une partie de ses collections dévolues aux arts appliqués, aux beaux-arts et à l’archéologie.
  • Site internet du Musée d'art et d'histoire


  • Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.
  • Site internet du Musée d'ethnographie


  • Le Muséum d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.
  • Site internet du Muséum d'histoire naturelle
    Site internet du Musée d'histoire des sciences

Grès e terraglia

All’alba della rivoluzione industriale, i ceramisti inglesi contribuirono all’invenzione di nuove tecniche: il grès e la terraglia.

LE EVOLUZIONI TECNICHE INGLESI

La terraglia

Con questa innovazione i vasai inglesi diedero un contributo fondamentale alla storia della ceramica europea. La produzione in terraglia su grande scala a partire dagli anni Sessanta del Settecento fu anche una delle prime manifestazioni concrete della rivoluzione industriale. Più resistente e fine della maiolica ma meno costosa della porcellana, conobbe un successo considerevole nel ceto medio. La terraglia è un supporto ideale per essere decorato con la tecnica del transfer print (una sorta di decalcomania), anch’essa messa a punto in Inghilterra verso la metà del XVIII secolo.
La fabbricazione di terraglie «all’uso di Inghilterra» si diffuse progressivamente sul continente, in particolare nella Francia settentrionale e orientale. In Svizzera le manifatture di Zurigo e Nyon cercarono nuovi sbocchi commerciali diversificando la produzione con prodotti più facili da vendere. A Carouge la lavorazione della terraglia prese inizio nel 1803 e proseguì fino all’inizio del XX secolo.

Il grès

Sempre in Inghilterra e soprattutto nello Staffordshire, si sviluppò a metà del XVIII secolo la lavorazione di grès fini colorati (come il nero basaltware e il traslucido jasperware dalle decorazioni a stampo applicate sull’oggetto), che furono presto imitati in tutta Europa.

 

Agenda