La revue électronique de l'Institut et Musée Voltaire
ISSN 1660-7643
       
         
       Eté 2005Accueil   IMV   Contact
           
       
           
  SOMMAIRE   Parution du premier numéro des Voltairiana      NUMEROS PRECEDENTS
         
 

Actualités de l'IMV
Parution du premier numéro des Voltairiana
Voltaire nous écrit
Poème sur le désastre de Lisbonne 
Clin d'oeil
Charbel Makhlouf : Sans titre
A propos de ...
Rêver la ville
Nouvelles du XVIIIème siècle
Publications 
Liens
Autour du désastre de Lisbonne


Tout le numéro en pdf  

inscrivez-vous à la
Gazette des Délices

 

Le premier numéro des Voltairiana est paru le 19 mai dernier et est disponible à l’Institut et Musée Voltaire. Il s’agit d’un volume intitulé Jean-Louis Wagnière, ou les deux morts de Voltaire et qui regroupe plus d’une centaine de lettres inédites. Ces lettres ont été échangées par Jean-Louis Wagnière et Mme Denis après la mort de Voltaire. Christophe Paillard, professeur agrégé de philosophie et chargé de cours à l’Université de Lyon III, fournit avec ce volume le fruit d’un travail de plusieurs mois, travail effectué pour l’essentiel à la bibliothèque de l’Institut : son édition est une mise en valeur remarquable d’un patrimoine encore inconnu. La préface est signée Michel Delon, professeur à la Sorbonne et président de la Société française d’étude du XVIIIe siècle.
Rappelons que la série des Voltairiana a pour but de porter à la connaissance du public les fonds encore inexploités de la bibliothèque de l’Institut et de faire ainsi mieux connaître la vie et l’œuvre du résidant des Délices.

Inauguration de l’exposition Tremblez, terriens !

C’est le 10 mai dernier qu’a eu lieu l’inauguration de l’exposition temporaire intitulée Tremblez, terriens ! Voltaire et le tremblement de terre de Lisbonne (1755), laquelle doit durer jusqu’au 4 novembre prochain. Madame Maria de Fátima Mendes, Consul Général du Portugal à Genève, a rappelé que l’amitié luso-genevoise avait été particulièrement féconde ces derniers temps dans la cité de Calvin, comme en a témoigné la très belle exposition sur les céramiques portugaises au musée Ariana. Messieurs Jacquesson et Jacob ont quant à eux dessiné les contours de l’exposition, avant que M. Patrice Mugny, conseiller administratif, ne rappelle qu’on avait, à l’occasion du désastre de Lisbonne, posé des questions qui demeurent toujours d’actualité.

Les Nuits des Délices ont repris

Le cycle des conférences baptisées les Nuits des Délices a repris avec, en ouverture, le jeudi 19 mai, la conférence inaugurale de Christophe Paillard relative à la querelle philosophique des années 1755-1758. Nuno Monteiro, professeur à l’université de Lisbonne, a, la semaine suivante, évoqué la figure du marquis de Pombal, tandis qu’Anne-Marie Garagnon a par la suite « décodé » stylistiquement le Poème de Voltaire. Michel Delon, Ana Cristina Araújo et Bronislaw Baczkó ont complété cette première série de « Nuits », lesquelles reprendront le 25 août prochain, avec une conférence de Marie Breguet sur le poète Roucher, ardent admirateur de Voltaire.

Une coopération transfrontalière probante

L’exposition Tremblez, terriens ! entre dans le cadre d’un projet plus vaste intitulé Le Chant de la terre, projet qui permet d’allier les efforts de l’Institut et Musée Voltaire et ceux du service culturel de la mairie de Ferney-Voltaire. C’est ainsi que, sous l’impulsion d’Olivier Guichard, a été proposée le 23 mai dernier la création de la version française du Te Deum d’Antonio Teixeira, musicien portugais né en 1707. Le Te Deum avait été créé à l’Eglise Saint-Roch de Lisbonne le 31 décembre 1734. C’est Gonzalo Martinez et son tout nouvel ensemble Le Siècle des Lumières qui s’est chargé, et avec plein succès, de présenter cette œuvre au public. Le Poème sur le désastre de Lisbonne avait en outre fait l’objet, avant le concert, d’une lecture publique par Marcel Maréchal.




Vers le haut

 

 

 
       
       
     
© IMV Genève | 06.04.2005