La revue électronique de l'Institut et Musée Voltaire
ISSN 1660-7643
       
         
   
   Automne 2009Accueil   IMV   Contact
           
       
           
  SOMMAIRE   Fin de l’exposition « Grèce 1770-1844 : Lumières et Liberté »      NUMEROS PRECEDENTS
         
 

Actualités de l'IMV
Fin de l’exposition « Grèce 1770-1844 ...
Voltaire nous écrit
Le village mobile : population et société à Ferney au temps...
Clin d'oeil
Une question de patrimoine...
A propos de ...
Le portrait de Charles Gravier de Vergennes...
Nouvelles du XVIIIème siècle
La Société Jean-Jacques Rousseau de Genève...
Liens
Musées d’histoire


Tout le numéro en pdf  

inscrivez-vous à la
Gazette des Délices

 

C’est avec la conférence de M. Philippos Mazarakis, directeur du Musée national historique de Grèce à Athènes, et avec celle des deux commissaires de l’exposition, MM. Dimitri Skopelitis et Dimitri Zufferey, que s’est achevée la dixième exposition temporaire de l’Institut Voltaire : « Grèce 1770-1844 : Lumières et Liberté ». La Grèce ne sera toutefois pas totalement absente de la prochaine exposition, qui ouvrira ses portes le 16 avril 2010 et sera consacrée aux rapports de Voltaire et de Catherine II de Russie : en effet, on se souvient que Catherine était animée d’un véritable « projet grec » qui visait, en offrant à la Russie une ouverture sur la Méditerranée, à constituer, de Saint-Pétersbourg au Pirée, un vaste empire orthodoxe. Affaire à suivre, donc.

Inauguration de la Bibliothèque de la SJJR

La bibliothèque de la Société Jean-Jacques Rousseau a été officiellement inaugurée le jeudi 24 septembre dernier aux Délices. MM. Jean-Charles Giroud, directeur de la Bibliothèque de Genève, et Alain Grosrichard, président de la Société Jean-Jacques Rousseau, y ont évoqué le véritable « acte de naissance » de cette bibliothèque, à savoir la convention signée l’an dernier par la Ville de Genève et la Société Jean-Jacques Rousseau. La création de ce nouveau lieu de recherche s’inscrit par ailleurs dans la dynamique impulsée depuis plusieurs mois par la Bibliothèque de Genève, laquelle a fait émerger plusieurs « pôles d’excellence » appelés à faire rayonner ses très riches collections. Elle permet aussi, à moyen terme, d’ouvrir une petite fenêtre sur le tricentenaire de 2012 et constitue l’un des événements apéritifs du projet 2012 Rousseau pour tous, actuellement examiné par le Conseil municipal de la Ville de Genève.

Vivons le parc Voltaire !

C’est le mercredi 16 septembre dernier que s’est tenue, aux Délices, une réunion d’information sur l’évolution des travaux du Clos Voltaire. Près de cent trente personnes étaient présentes et ont manifesté leur inquiétude face à la dégradation du parc, aujourd’hui confronté à des problèmes de deal. Sami Kanaan, directeur du Département de la cohésion sociale de la Ville de Genève, a rappelé qu’une démarche de concertation a été initiée depuis bientôt deux ans, et que des mesures exclusivement répressives ne pourraient régler une situation devenue éminemment complexe, même si, a-t-il précisé, « l’espace public n’appartient pas aux dealers. » Chacun a reconnu que ce qui se vit aujourd’hui au parc Voltaire est malheureusement vécu ailleurs à Genève : gageons dès lors que le renforcement de l’identité culturelle du parc, cœur de l’ancien domaine de Voltaire, sera de nature à faire émerger, face à ce problème, des réponses originales.

Du nouveau sur l’affaire Decroze

Trois séries de documents exceptionnels concernant l’affaire Decroze viennent d’être découverts. L’universitaire irlandais James Hanrahan a pu identifier une version jusqu’ici inédite du fameux libelle signé Ambroise Decroze et Jean-Louis Vachat intitulé « Nouveau mémoire du sieur Decroze ». Rédigé en fait par Voltaire, ce mémoire fut à l’origine d’une importante campagne de déstabilisation menée à l’encontre du curé de Moëns, Philippe Ancian. Attaché culturel à la ville de Ferney-Voltaire, Olivier Guichard a quant à lui identifié les deux procédures relatives à l’affaire. La première, d’ordre criminel, est une instruction en première instance menée conjointement aux tribunaux du bailliage et de l’officialité de Gex. La seconde met en exergue les procédés de diffusion du mémoire employés par Voltaire.  Ces trois séries de documents feront prochainement l’objet d’éditions critiques.

test



Vers le haut

 
       
       
     
© IMV Genève | 13.09.2009